Et si, pour les prochaines vacances, vous échangiez votre logement !

  • A
  • A
Et si, pour les prochaines vacances, vous échangiez votre logement !
Partagez sur :

Et si pour les prochaines vacances, vous échangiez votre logement ? Très appréciée dans les pays anglo-saxons qui ont lancé ce concept au milieu des années 50, cette formule de villégiature connaît un franc succès grâce à la démocratisation d’Internet.

Et si pour les prochaines vacances, vous échangiez votre logement ? Très appréciée dans les pays anglo-saxons qui ont lancé ce concept au milieu des années 50, cette formule de villégiature connaît un franc succès grâce à la démocratisation d’Internet.

 

 

Aujourd’hui, 1 % à 5 % des vacanciers utilisent cette façon de voyager. Et ceux qui ont testé l’échange de logement y prennent goût, et renouvellent l’expérience.

 

 

 

En quoi consiste l’échange ?

L’idée est simple, mais efficace : Elle procède du troc. Vous acceptez que des personnes viennent habiter chez vous, pendant que vous passez, des vacances chez eux. Quel rêve d’échanger son appartement à Paris ou sa maison en Bretagne contre un ranch dans le Montana ou une villa les pieds dans l’eau en Sardaigne! La diversité de l’offre est énorme. Il suffit de surfer sur les sites spécialisés où s’affichent des centaines, voire des milliers d’annonces pour s’en rendre compte.

 

 

 

 

Quelle est la règle du jeu ?

Trouver des personnes qui désirent passer des vacances dans votre maison à la même date que vous. Car la particularité de l’échange réside la plupart du temps dans la simultanéité des vacances. Autrement dit quand, vous êtes chez eux, ils sont chez vous!

 

 

 

 

 

 

Quels atouts ?

 

Cette formule de vacances offre de nombreux avantages.

 

- L’échange est gratuit. Habiter dans une maison laissée gracieusement à votre disposition, évite ainsi de coûteuses dépenses d’hébergements (nuits d’hôtel ou location) surtout lorsque l’on part plusieurs semaines. Cela permet d’alléger aussi le budget restaurant puisque vous avez une cuisine à domicile. En résumé, en matière de budget, la formule est économique.

 

- Prévoyez seulement les coûts de transport. Si vous troquez également votre voiture avec votre partenaire d’échange, là encore, il n’y aura pas de budget de location de véhicule à prévoir.

 

- Une autre façon de voyager. Poser ses valises à l’étranger, dans un appartement ou une maison, constitue pour certains une façon de découvrir de « l’ intérieur » les habitudes de vie et de sortir des circuits touristiques.

 

- Se sentir à l’aise. Occuper une maison « vivante » en utilisant les jouets, les vélos voire la voiture de ses hôtes est beaucoup plus conviviale et confortable que résider dans une chambre d’hôtel impersonnelle ou dans une location meublée sans âme.

 

 

 

 

Où trouver son bonheur ?

 

 

Internet est aujourd’hui le meilleur moyen pour dénicher des propositions d’échanges. En contrepartie d’un abonnement annuel (entre 80 et 140 euros par an), plusieurs sites Internet (Trocmaison, Intervac, Switchome, Homelink) spécialisés dans ce créneau abritent des milliers de propositions issues de toutes les parties du globe. Les sites proposent des fiches descriptives rédigées par les occupants, avec photos du logement proposé. Tous indiquent quelles sont leurs disponibilités et leurs destinations privilégiées.

 

 

 

Quand s’y prendre ?

 

Dans la mesure du possible donnez-vous suffisamment de temps (deux à trois mois) pour faire votre choix et organiser en toute quiétude votre voyage. Ce temps va être mis à profit pour faire connaissance avec votre partenaire. Via des mails et des photos, vous pourrez obtenir autant d’informations et de précisions que vous souhaiterez sur votre futur lieu de villégiature. Ces contacts réguliers constituent la clef d’un bon échange.

 

 

 

Faut-il être obligatoirement propriétaire ?

 

Absolument pas. Il n’est pas obligatoire d’attendre d’acheter sa résidence principale pour se lancer dans l’échange de logement. Locataire ou propriétaire, tout le monde est ici logé à la même enseigne. Vous pouvez échanger votre résidence principale, secondaire ou les deux.

 

 

 

 

Cinq conseils pour réussir son échange

 

- Minimisez les risques : enlevez, le temps de l’échange, les meubles anciens, les objets de valeur et les papiers personnels importants. Restreignez la ligne téléphonique pour éviter des notes astronomiques. -

 

 

- Signez un contrat : c’est utile pour éviter tout malentendu. Remplie et signée par les deux parties, cette feuille précise les dates de l’échange, l’identité des occupants, l’adresse des biens échangés, le nom des personnes à contacter sur place en cas de besoin, les modalités de récupération des clefs, etc.

 

- Faites une liste pratique : mieux vaut qu’à leur arrivée vos « hôtes » trouvent une liste de conseils pratiques (en anglais ou dans leur langue de préférence) sur le fonctionnement de la maison (le mode d’emploi des appareils ménagers, l’emplacement et la fréquence de ramassage des poubelles, l’emplacement des compteurs de gaz, d’électricité et des robinets d’arrivée d’eau, etc.)

 

- Contactez votre assureur : l’assurance multi risque habitation couvre les occupants comme s’ils étaient vos invités. En cas d’échange de voiture, il faut prévenir l’assureur et donner l’identité du futur conducteur (numéro et date de son permis de conduire).

 

- Affichez les numéros d’urgence : en cas de pépins, laissez-leur les numéros d’urgence à contacter en plus de votre numéro de portable. Pensez à inscrire le numéro de téléphone des pompiers, des urgences médicales, d’un proche ou d’un voisin.

Retrouvez tous nos articles immobiliers sur www.toutsurlimmo.com