Décrochez une écosubvention pour alléger votre facture énergétique

  • A
  • A
Décrochez une écosubvention pour alléger votre facture énergétique
Partagez sur :

Vous cherchez à réduire les dépenses énergie de votre logement. Sous réserve de conditions de ressources, l’Anah peut vous allouer une aide pour effectuer des travaux.

Vous cherchez à réduire les dépenses énergie de votre logement. Sous réserve de conditions de ressources, l’Anah peut vous allouer une aide pour effectuer des travaux.

Vous cherchez à réduire les dépenses énergie de votre logement. Sous réserve de conditions de ressources, l’Anah peut vous allouer une aide pour effectuer des travaux.

Le Grenelle de l’Environnement a fixé comme objectif une réduction de 12 % d’ici à 2012 de la consommation énergétique du parc ancien. Selon l’Agence nationale d’amélioration de l’habitat (Anah), 1.200.000 logements, soit 3 % du parc, datent des années 1950 à 1975 et s’avèrent totalement énergivores. L’Anah a décidé d’apporter sa contribution en proposant une « écosubvention » aux propriétaires occupants d’un logement ancien cherchant à améliorer les performances énergétiques de leur logement mais aussi à optimiser leur pouvoir d’achat. Mais avec ces travaux, votre logement sera également plus confortable à vivre et, en cas de revente, dans la mesure où le diagnostic de performance énergétique (DPE) va influer sur le prix, il va se trouver valorisé.

Des conditions liées au logement et aux revenus

Pour prétendre à cette subvention, vous devez être propriétaire occupant d’un logement qui date de plus de quinze ans, qui est votre résidence principale et dans lequel vous vous engagez à rester pendant au moins six ans. Vos ressources ne doivent pas dépasser un certain seuil variant selon la composition de la famille et la localisation, à savoir l’Île-de-France et les autres régions.

Par exemple, un célibataire ne doit pas dépasser 16.193 euros de revenus en Île-de-France et 11.212 euros dans les autres secteurs ; un couple avec deux enfants ne doit pas percevoir au-delà de 33.330 euros en Île-de-France et 23.040 sur le reste du territoire. Le montant des ressources à prendre en compte est celui du revenu fiscal de référence de l’année n – 2. Ainsi, pour une demande de subvention en 2009, le revenu pris en considération est celui de 2007.

Les travaux subventionnés et les gains escomptés

Ces travaux sont en rapport avec les économies d’énergie et portent principalement sur l’isolation des combles et des murs, le remplacement des fenêtres classiques par du double vitrage, le remplacement d’une chaudière qui a plus de vingt ans par un appareil plus performant.

Selon l’Anah, dans le premier cas, la facture énergétique peut être réduite de 27 à 30 % selon l’épaisseur de l’isolant, dans le second cas de 25 %. Contrairement à une idée reçue, l’installation de double vitrage n’est pas systématiquement porteur d’économies d’énergie puisqu’elle ne se traduit que par un gain de 2 à 3 %. Sauf si les fenêtres anciennes étaient en très mauvais état, fermaient très mal...

Dans tous les cas, ces travaux doivent être réalisés par une entreprise qui vous présentera des devis. Vous pouvez demander conseil aux délégations locales de l’Anah pour le choix d’une entreprise. Une subvention de 2.600 à 4.500 euros La subvention peut représenter, selon vos revenus, entre 20 et 35 % du montant des travaux de rénovation thermique, dans la limite de 13.000 euros. Ce qui correspond à une subvention de 2.600 à 4.500 euros. Fait appréciable, vous n’avez pratiquement pas besoin de sortir de trésorerie par rapport à cette enveloppe puisque 70 % de cette subvention sont versés, sous forme d’avance, au démarrage du chantier.

Pour une aide moyenne de 2.000 euros, le retour sur investissement est de quatre à sept ans. Cette écosubvention peut se cumuler avec l’écoprêt à taux zéro et le crédit d’impôt pour équipement favorisant l’économie d’énergie.

Pour monter votre dossier subvention, vous pouvez vous adresser directement à la délégation locale de l’Anah ou cliquer sur le site ecosubvention.fr, spécialement dédié aux propriétaires occupants.