Ils ont testé, ils sont conquis

  • A
  • A
Ils ont testé, ils sont conquis
@ Renault
Partagez sur :

TÉMOIGNAGES - “Pratique”, “zen”, ou “intéressant” financièrement: des utilisateurs de voitures hybrides et électriques se confient.

Par militantisme ou par curiosité, ils ont eu un jour l’occasion de prendre le volant d’une voiture hybride ou 100% électrique, et ne l’ont jamais lâché depuis. Des utilisateurs en ville ou à la campagne, et qui sont dans l’ensemble sous le charme.

Côté tout-électrique

0603 Automobile voiture Renault ZOE électrique

© Renault

David, 39 ans, est directeur de l’aménagement numérique à la mairie de Drancy, en Seine-Saint-Denis. Sa voiture de fonction, qui se devait d’être un modèle électrique, est une Zoé de Renault. “Mais, je fais absolument tout avec”, tient-il à préciser. “L’autonomie ? Pas un problème : avec 150 km en moyenne, je parcours tous mes trajets quotidiens. Quand je vais plus loin, le GPS m’indique où je peux recharger au cas où. Quand je roulais en hybride, j’ai été déçu par la consommation. En comptant la location de la batterie, j’économise maintenant environ 360 euros par an. Ce n’est pas fulgurant, mais c’est le plus viable."

La voiture électrique, Marie en a fait une cause : elle est secrétaire générale de l’Association pour le développement de la mobilité électrique (Avere-France). Pour cette Parisienne de 28 ans, également équipée d’une Zoé, deux arguments l’ont poussée à investir. “Il y a le développement durable, on peut réduire la pollution en ville. Et les véhicules électriques peuvent stationner gratuitement dans Paris. N’ayant pas de garage, c’est super avantageux. Depuis janvier il est possible de se greffer aux bornes d’Autolib’ (moyennant un abonnement, Ndlr). C’est pratique pour recharger.”

0603 Automobile place borne électrique rechargement

Isabelle, 41 ans, milite aussi pour le 100%-électrique : elle est présidente de l'Association pour l'Avenir du véhicule électro-mobilien (Avem). Habitante de la Côte-Azur, elle roule en Citroën C-Zero et attend d’une journée à l’autre la livraison d’une Nissan Leaf. “J’encourage tout le monde à être curieux. Essayer l’électrique, c’est l’adopter. Physiquement, émotionnellement, c’est totalement différent. La conduite est plus pêchue, plus zen”. Et d’affirmer : “Il n’y a pas de retour en arrière possible.”

Et pour les hybrides ?

0603 Lexus CT 200H

© Lexus

Christophe a 35 ans et travaille dans l’informatique à Sofia-Antipolis, dans les Alpes-Maritimes. Habitué des grosses sportives, il a progressivement évolué vers l’hybride. "J’ai une Lexus CT 200 H depuis un an et demi. Je ne suis pas porté sur l’écologie, je fais attention, sans plus. Comme c’est aussi mon véhicule de fonction, j’ai pu bénéficier d’une fiscalité très intéressante grâce à la TVS. Avant, je consommais entre 8 et 12 l tous les 100 km. En hybride, j’avoisine les 5 l. Je suis dans une région où il y a beaucoup d’embouteillages. Dans cet environnement, on roule beaucoup avec le moteur électrique. C’est une expérience qui pousse à réfléchir. Et le silence est agréable".

0603 Automobile voiture Toyota Auris hybride

© Toyota

Porte-Parole de la pétition "Arrêtons l’écocide en Europe", dont le but est de faire inscrire dans le droit européen un statut de crime pour les destructions d’écosystèmes, Valérie, 44 ans, se bat pour la protection de l’environnement. Juriste en droit international, elle réside avec son mari, Laurent, près de Périgueux en Dordogne. "On a essuyé les plâtres pour le développement durable en investissant dès le début dans l’hybride. On a eu la première Toyota Prius, et depuis trois ans nous avons le dernier modèle ainsi qu’une Auris. C’est cher mais il faut jouer le jeu, c’est un acte citoyen. La consommation d’essence reste importante, il faut que ça progresse. Quand nous aurons les moyens, nous passerons à l’électrique car je ne suis plus branchée à EDF : l’électricité que je produis et consomme est verte, elle ne vient pas des centrales nucléaires. En attendant une nouvelle technologie encore plus propre !"

sur le même sujet, sujet,

ÉLECTRIQUES, HYBRIDES - Tout ce qu'il faut savoir pour changer de voiture

TRANSPORTS DE DEMAIN - Pourquoi l'automobile doit se réinventer

INTERVIEW - Des voitures "intelligentes mais pas accessibles"