Xavier Niel aime bien les "Géo Trouvetout"

  • A
  • A
Xavier Niel aime bien les "Géo Trouvetout"
Xavier Niel occupe la première place du classement des 100 qui font le Web en France, dans la catégorie "Piliers du Web".@ REUTERS
Partagez sur :

LES 100 QUI FONT LE WEB FRANCAIS - L'inventeur de la Freebox, pilier du Web, raconte à Europe1.fr sa vision de l'influence en ligne. 

27.11 Web Classement

Europe 1, Le Parisien et FrenchWeb ont établi le TOP 100 des personnalités qui font le Web français. David Abiker et Guy Birenbaum en débattront avec leurs invités jeudi à 20h dans Des Clics et des Claques. Vous pouvez dès maintenant réagir sur le classement sur Twitter via le hashtag #100influenceurs.

Consulter le classement complet des 100 personnalités qui font le Web français

Xavier Niel, 43 ans, est numéro 1 de notre classement dans la catégorie "Piliers du Web". 

Profession : Entrepreneur, chef d'entreprise, directeur d'école, actionnaire de presse.

Entreprises/projets : Groupe Iliad (Free), École 42, 101 startups (avec Marc Simoncini/Meetic et Jacques-Antoine Granjon/Vente-privee.com).

Ses débuts sur le Web : C'est l'un des personnages forts d'Internet en France grâce notamment à son parcours sur le Minitel. Xavier Niel a lancé de nombreux sites sur l'ancêtre du Web : 3617 Annu, plusieurs numéros de téléphonie rose ou encore Societe.com. Mais cet ancien scientifique s'est surtout forgé une réputation en lançant, en 2002, la Freebox, le premier boîtier au monde réunissant une offre Internet, la télévision et le téléphone. Le 16 janvier 2012, Iliad se lance dans la téléphonie mobile low-cost avec un forfait illimité à 19,99 euros par mois sans engagement. Free Mobile comptait 7,435 millions d'abonnés mobiles et 5,58 millions d'abonnés haut débit au 30 septembre.

Son compte Twitter : @Xavier75

27.11 Xavier Niel Free Carré

Pourquoi vous êtes vous intéressé au web ?

C'est Sébastien Socchard [PDG de WorldNet, un des premiers fournisseurs d'accès Internet français, Ndlr] qui est venu me voir en 1993. Il m'a dit 'ça va exploser !'. Je crois qu'il avait raison puisque ça fait 30 ans que je fais ça. Mais si on revient à mes débuts, tout ça est parti de mon papa qui m'a offert mon premier ordinateur à 14 ans. Et puis j'ai eu une révélation quelques années plus tard quand j'ai compris qu'on pouvait relier les ordinateurs entre eux. Puis il y a eu le Minitel, Internet et Free…

C’est quoi pour vous l’influence ?

Je n'y ai jamais vraiment pensé… C'est peut-être d'aider ou de donner envie aux autres de travailler dans les métiers du Web. J'aime l'idée qu'on peut lancer des initiatives pouvant entraîner d'autres projets.

En quoi êtes-vous un influenceur et sur qui exercez-vous votre influence ?

Pour ça il faudrait demander directement aux personnes qui pensent que je les influence... La recette pour réussir c'est une bonne idée, beaucoup de travail et un peu de chance. Si je peux forcer un peu la chance, alors peut-être que j'aurais influencé sur la réussite d'un projet.

De quoi êtes-vous le plus fier parmi vos contributions au numérique ?

Je suis très fier de la Freebox, une invention qu'on ne trouve nulle part ailleurs. Sur ce point, on peut dire que la France est très avancée. Internet, ce n'est qu'un tuyau. Si on ne met rien au bout, personne ne va en profiter. Cet embout, c'est un peu la Freebox, puisqu'on y a ajouté le téléphone et la télévision, tout en simplifiant l'accès à Internet.

Vous êtes influenceur, mais qui vous influence dans le domaine du numérique ?

J'adore tous les créateurs de produits connectés et d'applications en général. J'admire particulièrement Tony Fadell, un informaticien américain qui est à l'origine de l'iPod d'Apple. J'aime bien les 'Géo Trouvetout' à travers le monde. Je pense aussi à Jack Dorsey, qui a créé Twitter et qui révolutionne actuellement le paiement mobile avec Square.

sur le même sujet

CLASSEMENT - Les 100 qui font le web français

INTERVIEW - C. Lazorthes : "Internet, un terrain vierge où tout reste à inventer"