WhatsApp : le plan de séduction de Mark Zuckerberg

  • A
  • A
WhatsApp : le plan de séduction de Mark Zuckerberg
À gauche, Jan Koum, cofondateur de WhatsApp. À droite, Mark Zuckerberg, cofondateur et PDG de Facebook.@ MAXPPP
Partagez sur :

Le patron de Facebook raconte avoir fait "ami-ami" avec un des cofondateurs de l'app' pour l'attirer dans son giron.

L'HISTOIRE - Mark Zuckerberg a toujours une bonne histoire à raconter autour des acquisitions qu'il réalise au nom de Facebook. L'homme à l'éternel sweat à capuche, qui a soufflé les 10 bougies de son site Facebook en janvier, a une nouvelle fois démontré qu'il n'était pas nécessaire de s'enfermer dans une salle de réunion entre cols blancs pour finaliser une transaction historique. Rencontre improbable, longues randonnées et dîner de la Saint-Valentin : voici le récit (officiel) du rachat de WhatsApp par Facebook pour 19 milliards de dollars.

20.02 930x400 WhatsApp Facebook

Pâtisserie allemande... Tout avait commencé au printemps 2012 dans une pâtisserie allemande de Los Altos en Californie, près du siège de Facebook, raconte le New York Times. Mark Zuckerberg y croise Jan Koum, cofondateur de WhatsApp. Le courant passe bien entre les deux trentenaires qui discutent une heure durant, puis enchaînent avec une balade à pied d'une autre heure et demie. Les deux hommes n'en sont pas encore aux discussions sur le rapprochement de leurs deux applications, ils devisent voilà tout. Plus tard dans l'année, ils se retrouvent à plusieurs reprises à l'occasion de dîners et font même quelques randonnées ensemble.

…et dîner de la Saint-Valentin. Tout s'accélère le 9 février dernier : Mark Zuckerberg invite Jan Koum à dîner dans sa somptueuse résidence de Palo Alto, la "ville Facebook" où réside le PDG. Les choses s'accélèrent alors et les deux hommes commencent à parler d'acquisition. Dans la balance, Mark Zuckerberg n'hésite pas à proposer un siège au conseil d'administration de sa propre entreprise, valorisée 134 milliards de dollars. Mais c'est finalement le 14 février, jour de la Saint-Valentin, que les derniers détails de la transaction auraient été tranchés. Koum aurait même interrompu le dîner en tête à tête de son futur propriétaire, croit savoir le New York Times qui évoque une négociation "autour d'une assiette de fraises recouvertes de coulis de chocolat". Un plaisir simple qui a donc abouti à un rachat de WhatsApp par Facebook pour 19 milliards de dollars. Une addition particulièrement salée pour un dîner de Saint-Valentin. Mais une broutille pour le multimilliardaire Mark Zuckerberg.

sur le même sujet, sujet,

ACQUISITION - WhatsApp : 19 milliards, c'est "pas cher payé" pour Facebook...

INSOLITE - Quand Facebook refusait d'embaucher le cofondateur de WhatsApp

RACHAT - Facebook rachète la messagerie WhatsApp pour 19 milliards de dollars

INFOGRAPHIE - High-tech : les 5 rachats les plus emblématiques