Vous pourrez bientôt imprimer en 3D à La Poste

  • A
  • A
Vous pourrez bientôt imprimer en 3D à La Poste
Une imprimante 3D présentée à l'occasion du premier salon dédié à cette technologie, en octobre dernier à Paris.@ MAXPPP
Partagez sur :

INNOVATION - Coque de smartphone, maquette d'architecte… L'impression 3D s'apprête à envahir nos bureaux de Poste.

L'INFO. La Poste a peut-être trouvé le bon filon pour moderniser ses activités. Le groupe a annoncé l'arrivée d'imprimantes 3D dans ses bureaux, avec des machines spéciales installées dès mercredi à Paris pour une période de test de six mois. Qui est derrière cette technologie et comment ça marche ? Pour quoi faire ? Explications.

C'est quoi l'impression 3D ? Cette technologie permet de créer de réels objets tridimensionnels depuis une seule machine. Deux procédés sont exploités actuellement à travers le monde par plusieurs entreprises spécialisées : soit l'imprimante 3D taille dans une pièce de plastique (cela peut également être de la cire, de la céramique ou de l'argent), soit l'appareil accumule de très fines couches de cette matière. Des milliers d'objets ont déjà été conçus via l'impression 3D : des figurines, des accessoires pour smartphones, mais également des oreilles artificielles ou encore des armes à feu.

Pourquoi à La Poste ? La première vocation de ce projet est de démocratiser l'impression 3D. "L'objectif est de donner accès à l'impression 3D aux clients de La Poste et au plus grand nombre de Français, leur montrer ce qu'est cette technologie dont ils entendent parler tous les jours mais qui ne savent pas toujours concrètement en quoi cela consiste", décrit Philippe Bajou, directeur général de l'Enseigne, réseau des bureaux de poste.

Que pourra-t-on imprimer à La Poste ? Il n'est pas (encore) question d'imprimer à distance le contenu d'un colis. Dans les trois bureaux-test initiant l'opération, situés à Boulogne-Billancourt et à Paris (Bonne Nouvelle et La Boétie), ce sont de petits objets qui pourront être imprimés comme des coques pour téléphones mobiles, "choisis dans un catalogue et personnalisables", précise le directeur des bureaux de poste. Mais cette innovation s'adressera également aux professionnels : des architectes pourront par exemple faire imprimer des maquettes.

27.11 930x620 Impression 3D

Une entreprise française derrière les machines. C'est Sculptéo, société française spécialisée dans l'impression 3D en ligne, qui a été choisie pour les trois imprimantes qui seront testées à Paris. Cette start-up française a été créée il y a 4 ans par Éric Carreel, par ailleurs inventeur de la balance connectée Withings.

Combien ça va coûter ? Comptez environ 30 euros pour une coque de smartphone. Mais pour les objets plus complexes, un devis sera établi.