Vous alerter sur le trafic routier ? Apple y songe

  • A
  • A
Vous alerter sur le trafic routier ? Apple y songe
Lancé en septembre 2012, Apple Plans fut largement critiqué par les utilisateurs d'iPhone. La marque à la pomme souhaite rattraper le coup en enrichissant son application GPS.
Partagez sur :

La marque à la pomme travaillerait à une application pour prévenir des radars, des travaux ou du trafic routier.

L'INFO. À l'heure des premiers grands départs en vacances, voici une initiative qui tombe à pic. Apple songerait à lancer une application dédiée à l'information routière pour équiper ses terminaux mobiles (iPhone, iPad et iPod Touch). Le site spécialisé Apple Insider a mis la main, jeudi dernier, sur un brevet évoquant un outil pour afficher les événements routiers majeurs (travaux, radars, embouteillages) et alimenté par les utilisateurs eux-mêmes.

Les utilisateurs au service d'Apple. L'application mobile proposerait deux fonctionnalités majeures : être prévenu de travaux, radars ou embouteillages sur son trajet d'une part et alerter à son tour d'un nouvel événement sur ce même parcours. Ainsi, ce sont les détenteurs d'iPhone ou autres appareils mobiles Apple qui alimenteraient par des alertes la communauté d'utilisateurs de l'application. Une façon d'assurer une plus grande légitimité et une meilleure réactivité à l'outil, et qui permet également à Apple de ne pas déployer sa propre solution pour avertir ses usagers. Et donc de réaliser des économies. Pour rappel, le lancement en septembre 2012 de l'application GPS maison d'Apple, Plans, avait essuyé de nombreuses critiques (bugs d'affichage, absence de résultats, etc.), poussant son PDG Tim Cook à présenter ses excuses. Richard Williamson responsable de l'application, avait finalement été limogé deux mois plus tard.

Comment ça marche ? Prenons un exemple : au moment de partir au travail, le détenteur d'iPhone lance l'application et vérifie que le trajet ne comporte pas d'incident majeur. Le cas échéant, l'outil propose un itinéraire alternatif pour optimiser le temps de parcours. Si en chemin l'utilisateur tombe sur une route bloquée ou se fait flasher par un radar, un système lui permet d'ajouter l'information à la liste des événements signalés par la communauté d'utilisateur. Ce que le brevet ne précise pas, c'est le fait de savoir s'il s'agira d'une application indépendante ou bien si cette fonctionnalité sera intégrée directement à Apple Plans.

C'est vraiment nouveau ? Le principe de l'application déposée par Apple en décembre 2011 (mais qui vient seulement d'être validé par l'office américain des brevets et des marques) n'est pas sans rappeler Coyote, application française payante qui avertit ses utilisateurs de dangers similaires. D'autres acteurs tels Wikango, Avertinoo ou encore Eklaireurs fournissent un service identique.

Google déjà sur le coup. De son côté, Google a racheté, au mois de juin 2013, une application gratuite nommée Waze basé sur le même fonctionnement, gratuite au contraire des autres applications du marché. La transaction, qui a coûté entre 1 et 1,3 milliard de dollars (soit 750 à 970 millions d'euros) au géant californien, devrait accoucher d'une nouvelle fonctionnalité directement intégrée à Google Plans dans les mois à venir. Avant la sortie de l'application d'Apple ?