Vidéosurveillance : Apple dans le collimateur de la Cnil

  • A
  • A
Vidéosurveillance : Apple dans le collimateur de la Cnil
@ REUTERS
Partagez sur :

La Cnil met en demeure Apple, accusé de filmer les salariés de plusieurs de ses magasins en France.

La firme à la pomme a deux mois pour se mettre en conformité avec la loi. La Cnil a mis en demeure Apple, lui demandant de cesser la vidéosurveillance de ses employés à leur poste de travail dans plusieurs de ses magasins en France.

Déjà mise en demeure en 2013. Ce n'est pas la première fois qu'Apple Retail France se fait épingler : en décembre 2013, la Commission nationale de l'informatique et des libertés avait déjà demandé à l'entreprise de "réorienter certaines caméras qui filmaient en permanence des salariés" de l'Apple Store Opéra de Paris, et de leur "délivrer une information complète". En février 2014, Apple avait montré que le problème était réglés dans ce magasin.

Jusque dans la salle de pause. Mais des contrôles ont été menés en mai et juin 2014 dans d'autres Apple Store, au Chesnay, à Rosny-sous-Bois, à Bordeaux et à Paris, peut-on lire dans la mise en demeure rendue publique jeudi, mais datant du 14 octobre. Lors de ces contrôles, la Cnil s'est alors rendu compte que ces pratiques se poursuivaient ailleurs et que "certains caméras continuent à filmer directement des salariés". A Bordeaux, il a même été constaté "qu'une caméra permet de filmer une partie de la salle de pause mise à disposition des salariés ainsi que les vestiaires". 

Pour la Cnil, la vidéosurveillance dans les magasins inspectés est "disproportionné au regard de la finalité de prévention des atteintes aux personnes et aux biens". C'est pourquoi elle a à nouveau mis en demeure la société, ce qui ne constitue pas une "sanction". Apple n'a pas commenté cette mise en demeure.