VIDÉOS - 5 robots qui vont changer votre quotidien

  • A
  • A
VIDÉOS - 5 robots qui vont changer votre quotidien
Romeo, le prototype de robot à taille humaine développé par Aldebaran, pourra assister les personnes âgées dans leurs tâches quotidiennes par exemple.@ Europe1.fr / Johann Duriez-Mise
Partagez sur :

INNOVATION - Au Salon Innorobo de Lyon, les robots humanoïdes se rapprochent de plus en plus de l’homme.

TOUT ROBOT TOUT CHAUD. Le Salon Innorobo, véritable foire hexagonale des robots à tout faire, a ouvert ses portes mardi à Lyon. L’occasion de découvrir des machines de plus en plus sophistiquées, désormais capables de grimer les moindres faits et gestes des humains. Robot pour l’entretien, dédié à la télésurveillance, assistance aux personnes âgées ou compagnon de jeu pour les enfants, voici, en vidéos, cinq robots qui devraient squatter vos foyers dans les années à venir.

Beam, le super flic. Il vous est peut-être déjà familier : cette sorte d’iPad d’1,60 de haut juché sur deux roulettes avait déjà fait parler de lui début janvier. Il avait été présenté par la société lyonnaise Awabot comme pouvant remplacer un élève malade ou dans l’incapacité de se rendre en classe, grâce à ses caméras et à son écran retranscrivant le visage de l’étudiant en temps réel. Beam n’est autre que le grand frère de ce premier robot. Doté d’un plus grand écran, il se destine à la surveillance de lieux très fréquentés, comme les gares ou les musées. Il est capable d’éviter les obstacles et d’adapter sa vitesse à son environnement.



Salon Innorobo Beam Propar Europe1fr

Nao, le compagnon de jeu. Il n’est pas nouveau mais continue de faire son show à chaque salon de nouvelles technologies. Nao est un petit robot qui mesure moins d’un mètre imaginé et conçu par l’entreprise française Aldebaran pour développer la motricité des enfants. Il propose ainsi plusieurs jeux capables de démontrer son savoir faire : reconnaissance d’images d’animaux, mimes de sport et même leçon de danse. Il peut presque tout faire grâce à ses 25 moteurs, ses deux caméras, ses quatre micros et même ses capteurs tactiles. Nao intéresse principalement, pour le moment, le monde de l’éducation, notamment pour accompagner les enfants autistes.



Salon Innorobo Aldebaran Naopar Europe1fr

Romeo, le robot à tout faire. C’est le grand frère de Nao : Romeo mesure presque 1,70 mètres et la société qui l’a conçu a ajouté de nombreux moteurs pour fluidifier ses mouvements. Résultat, cet humanoïde se déplace de façon plus naturelle, il peut se baisser pour ramasser des objets, les porter à son propriétaire ou encore monter des marches d’escaliers. Romeo n’en est qu’au stade de projet et le modèle présenté à Lyon est un prototype. Mais d’ici deux ans, Alderaban compte proposer ce robot ménager en vente pour assister les personnes âgées ou à mobilité réduite.



Salon Innorobo Prototype Romeopar Europe1fr 

iRobot, le (super) robot de ménage. On connaissait déjà les robots aspirateurs, qui se déplacent tout seul en chassant la poussière dans tous les coins d’une pièce. Mais la société iRobot a ajouté une nouvelle compétence à ses derniers engins roulants : ils peuvent désormais passer la serpillère, histoire de ne plus avoir qu’à appuyer sur un bouton et à poser les pieds sur la table basse pour nettoyer la maison. Mais cette technologie a un coût : comptez 700 euros pour le modèle nettoyant (Scooba).



Salon Innorobo iRobot Scoobapar Europe1fr

Héraclès, l’exosquelette. C’est probablement le robot ou plus exactement l’accessoire le plus impressionnant du Salon. Cet harnachement développé par la société auxerroise RB3D s’enfile comme une paire de jambière, à cette différence qu’il faut s’attacher au niveau des pieds et de la taille. Ensuite, il suffit de marcher normalement : ce n’est pas l’appareil qui vous fait marcher mais il assiste votre démarche, notamment si vous avez des problèmes de motricité. Il ne fait qu’amplifier les mouvements humains. L’objectif de cet exosquelette est également de porter des charges lourdes, grâce à un emplacement dédié capable de soulever jusqu’à 100 kg. Pour le moment, il ne s’adresse qu’à l’armée et à certains usages industriels mais Héraclès pourrait bien envahir les foyers d’ici quelques années. 



Salon Innorobo Robot Exosquelettepar Europe1fr