Une imprimante 3D pour fabriquer... des pizzas

  • A
  • A
Une imprimante 3D pour fabriquer... des pizzas
Les pizzas imprimées en 3D seront-elles aussi bonnes que les "traditionnelles" ? Réponses dans quelques mois ou dans quelques années.@ Reuters
Partagez sur :

La Nasa y songe sérieusement pour les futurs vols dans l'espace.

L'INFO. La Nasa ne connaît pas la crise. L'agence spatiale américaine aurait débloqué un budget de 125.000 dollars (environ 97.000 euros) pour développer une imprimante un peu particulière : la machine pourrait "fabriquer" de la nourriture automatiquement grâce à une imprimante 3D.

Qu'est-ce qu'une imprimante 3D ? Il s'agit d'une nouvelle vague de robots ultra-perfectionnés capables de fabriquer des objets complets : jouets, clés ou même des armes à feu, comme celle qui a créé la polémique aux États-Unis. La Nasa compte bien passer à l'étape supérieure en s'attaquant aux aliments.

Comment ça marche ? Les imprimantes 3D actuelles ne sont capables de concevoir des objets qu'à partir d'un seul matériau, généralement du plastique. À l'image des imprimantes classiques qui équipent nos bureaux et qui contiennent une cartouche pour chaque couleur, l'imprimante 3D imaginée par la Nasa sera dotée de cartouches différents pour chaque saveur ou chaque aliment, afin d'aboutir à un véritable plat.

À quoi ça sert ? Cet appareil devrait permettre d'alimenter les habitants d'une future mission spatiale à destination de Mars. À la tête de l'entreprise Systems & Materials Research Corporation chargée par la Nasa de mettre au point ce prototype, l'ingénieur Anjan Contractor estime en effet que le procédé devrait permettre de conserver les aliments plus de 30 ans sans risque de moisissure.

Pourquoi des pizzas ? Selon Anjan Contractor, ce plat se prêterait parfaitement au concept d'impression 3D par sa conception en plusieurs couches. Les États-Unis sont, sans surprise, le premier pays au monde en termes de consommation de pizzas avec en moyenne 13 kilos avalés par habitant en une année. Pour l'anecdote, la France se place en deuxième position de ce classement avec 10 kilos de pizzas consommés par habitant par an.