Une bague numérique pour aider les aveugles à lire

  • A
  • A
Une bague numérique pour aider les aveugles à lire
En suivant le texte des doigts, la caméra analyse le texte qui est retranscrit par la voix à son porteur.@ Capture d'écran
Partagez sur :

VIDÉO - Cet accessoire développé par des chercheurs américains filme le texte, l'analyse grâce à un logiciel qui dicte ensuite son contenu au lecteur.

L'INFO. Les objets connectés ne servent pas qu'à mesurer le nombre de pas parcourus dans une journée ou le sommeil de son utilisateur : ils peuvent également rendre de véritables services. C'est le cas de ce projet de bague numérique développé par des chercheurs de l'université technologique du Massachussetts (MIT), qui entend faciliter la lecture aux non-voyants. Présentation.

Comment ça marche ? L'accessoire est plus gros qu'un simple bijou car il s'agit d'un réel concentré de technologies. Les chercheurs du MIT ont intégré une petite caméra qui, lorsque son porteur pointe du doigt une ligne de texte, filme celui-ci. Un logiciel intégré dans la bague analyse alors le contenu et une voix virtuelle dicte le texte à son utilisateur grâce à un casque relié à la bague. Un dispositif qui serait même "capable de traduire le texte dans d'autres langues", affirment les concepteurs du projet.





FingerReader - Wearable Text-Reading Device from Fluid Interfaces on Vimeo.

C'est pour quand ? Il ne s'agit encore que d'un concept et les personnes en charge du projet ne prévoient pas, dans l'immédiat, de commercialisation de leur outil. Mais "conscients des coûts des appareils actuels" pour aider les non-voyants à lire, les chercheurs planchent déjà sur "une version plus petite, sans-fil et même à une intégration de la technologie dans un ordinateur ou un smartphone", confie un étudiant au site spécialisé TechCrunch.

sur-le-meme-sujet-sujet_scalewidth_460

CALENDRIER - L'iWatch d'Apple dévoilée le 2 juin ?

FAITS DIVERS - La police attend beaucoup des objets connectés

FUTUR - Google va lancer des lentilles connectées

ÉTATS-UNIS - Arrêté au cinéma à cause de ses Google Glass