Un trader empoche 2,4 millions d'euros grâce à un tweet

  • A
  • A
Un trader empoche 2,4 millions d'euros grâce à un tweet
@ AFP
Partagez sur :

PARI GAGNANT - Après un message publié par une journaliste économique, un spécialiste de la finance a acheté un grand nombre d'actions.

La finance est une histoire de timing et ce trader américain semble avoir eu le nez creux. Le 27 mars, à 15h32, une journaliste publie un message sur Twitter révélant la possibilité d'un rachat de la société Altera par le géant Intel. Moins d'une minute plus tard, le fameux trader de Wall Street achète pour 300.000 actions d'Altera et quelques minutes plus tard, à la clôture, il a empoché une plus-value de 2,4 millions de dollars. Suspect, mais pas illégal.

Une minute qui vaut de l'or. Il n'a même pas fallu une minute pour que le trader place ses options pour les 300.000 actions d'Altera, la société dans le viseur d'Intel. Quelques minutes plus tard, la cotation est suspendue et lorsqu'elle reprend, le trader a fait une bascule équivalent à 2,1 millions d'euros.

C'est vraiment légal ? Le timing est si parfait que la transaction en est suspecte. Mais d'après le magazine Fortune, il ne s'agirait pas d'un délit d'initié. Deux scénarios sont alors envisageables : ou bien il a réagi extrêmement rapidement, ou bien il a mis en place un système d'alerte automatique lui permettant de détecter certaines personnes en analysant leurs tweets. Comme l'explique le magazine américain, il est ainsi possible de placer une alerte sur le mot "pourparlers" et placer très rapidement une option sur les options à acheter. Mais comme l'explique le spécialiste financier Jim Strugger, "pour chaque rachat de ce type qui fonctionne, il y en a dix qui échouent". Un pari tentant, mais pas toujours payant.

>> LIRE AUSSI - Streaming vidéo : comment Twitter a tué Meerkat

>> LIRE AUSSI - Twitter interdit le "revenge porn"

>> LIRE AUSSI - L'Etat islamique menace d'attaquer Twitter