Un capteur d'empreinte pour l'iPhone 5S

  • A
  • A
Un capteur d'empreinte pour l'iPhone 5S
En plaçant son pouce sur le bas de l'écran du futur iPhone, on pourra valider un paiement via son mobile.@ MAXPPP
Partagez sur :

La dernière version de test du logiciel de l'iPhone laisse entrevoir un moyen de "paiement sans contact".

L'INFO. Apple a publié lundi 29 juillet, auprès des développeurs, une nouvelle version de test d'iOS 7, sa future interface pour l'iPhone. Cette mouture, non destinée au grand public, n'apporte pas de nouveauté majeure mais confirme une rumeur persistante : le prochain smartphone de la marque à la pomme intégrera bien un capteur biométrique, pour vérifier l'empreinte digitale de son détenteur.

Qu'est-ce qu'un capteur biométrique ? C'est une technologie qui permet de lire, de reconnaître et d'associer une empreinte digitale. Il s'agit avant tout d'un procédé utilisé pour sécuriser l'accès à certains lieux ou certains documents "secrets". Avec les progrès techniques réalisés par les ingénieurs ces dernières années, un capteur biométrique peut se loger dans un tout petit terminal, comme par exemple un smartphone.

24.11 Paiement Mobile NFC

Pourquoi une telle techno dans l'iPhone ? Apple est souvent précurseur avec ses appareils, mais il y a un point sur lequel la marque à la pomme est en retard, par rapport à la concurrence, depuis quelques mois : le Near Field Contact (NFC ou "paiement sans contact"). Cette technologie permet, en posant un smartphone ou une tablette sur un autre appareil compatible, d'échanger des informations sans fil. On peut ainsi échanger des contacts virtuels, des documents, écouter de la musique sur une enceinte portable ou encore payer via son mobile. C'est ce dernier usage qui concerne le futur iPhone : au moment de payer un achat, on pourra poser son smartphone sur une borne dédiée, il faudra ensuite placer son pouce sur une zone située sous l'écran du smartphone pour valider son identité et son achat.

Apple a racheté une entreprise de lecteur d'empreintes. C'était le tout premier indice qui laissait penser qu'Apple s'intéressait bien à ce procédé : en août 2012, la firme californienne avait racheté Authentec, une société qui fabrique des lecteurs d'empreintes digitales ayant travaillé pour Fujitsu, HP, LG, Lenovo, Motorola, Nokia ou encore Samsung. Le montant de la transaction, 365 millions de dollars (environ 275 millions d'euros), l'une des plus grosses acquisitions d'Apple, indiquait qu'une telle technologie serait vraisemblablement intégrée aux futurs produits "pommés". Un brevet technologique détaillant le paiement sans contact avait été déposé en octobre 2012 par Apple. Il faudra cependant attendre l'automne et la sortie probable du prochain iPhone pour en avoir le cœur net.

>> À LIRE AUSSI : iPhone low-cost : et maintenant la boîte ?