Twitter vaut-il vraiment 9 milliards ?

  • A
  • A
Twitter vaut-il vraiment 9 milliards ?
@ REUTERS
Partagez sur :

LE POINT DE VUE DE - Le site de microblogging vient d'être évalué par des analystes.

L'info. Twitter, avec plus de 500 millions d'inscrits, est le deuxième réseau social le plus important au monde derrière l'indétrônable Facebook. Le site de microblogging, qui ne communique jamais ses résultats financiers, vient d'être évalué par des analystes à 9 milliards de dollars et pourrait rentrer en Bourse en 2014. Comment les analystes arrivent-ils à ce chiffre ? Est-ce une bonne nouvelle pour le réseau social ? Deux experts de la finance décryptent ce chiffre pour Europe1.fr.

Ça veut dire quoi valoriser ? Cela signifie estimer la valeur d'une entreprise. "Cette estimation est réalisée par des investisseurs, qui font appel à des entreprises spécialisées pour analyser les comptes de l'entreprise, son chiffre d'affaires, son bénéfice, etc", explique à Europe1.fr Arnaud Bives, journaliste financier et spécialiste de l'introduction en Bourse sur le portail Boursier.com. D'après le cabinet Greencrest, le chiffre d'affaire de Twitter était de 295 millions de dollars (environ  220 millions d'euros) en 2012. Il pourrait atteindre 605 millions de dollars (environ 450 millions d'euros) en 2013 et 1 milliard de dollars (environ 750 millions d'euros) l'an prochain. Pour Fabrice Pelosi, chargé du marketing en ligne pour la banque Saxo Banque, "cette valorisation est à prendre avec des pincettes car elle est basée sur des estimations, notamment en ce qui concerne le chiffre d’affaires. En effet, Twitter n’est pas une société cotée et n’est donc pas tenu de publier ses comptes".

Ça sert à quoi d'être coté en Bourse ? "Il y a trois raisons : lever de l'argent pour développer l'activité de l'entreprise, accroître sa notoriété ou bien offrir une rétribution financière aux dirigeants et salariés. Dans le cas de Twitter, l'objectif est notamment de permettre aux créateurs et aux employés de réaliser les plus-values sur les actions qu'ils détiennent.", avance Fabrice Pelosi.

Qu'est-ce que ça va changer pour l'utilisateur de Twitter ? "Actuellement, Twitter ne doit ses revenus qu'à la publicité et plus précisément à des tweets sponsorisés. On peut donc imaginer que de nouvelles formes de publicités vont faire leur apparition sur le réseau social", affirme Fabrice Pelosi à Europe1.fr. "Une fois coté en Bourse, les investisseurs et analystes attendront de nouvelles évolutions pour monétiser l'audience. C'est logique, car la qualité de ces évolutions détermineront l'évolution du chiffre d'affaires et du nombre d'utilisateurs actifs."". Le lancement de Vine, une application pour publier de courtes vidéos sur Twitter, est un exemple de nouvel horizon publicitaire.

Facebook a raté son introduction en Bourse. Twitter peut-il connaître le même sort ? "La High-Tech est un secteur particulier, une bulle permanente en matière de finance. On a vu, avant Facebook, des introductions en Bourse manquées comme Groupon ou Zynga, mais aussi d'autres réussies (LinkedIn). Les analystes avaient surestimé la valorisation de Facebook avant son introduction en Bourse, ce qui explique en partie la chute du cours de son action dans les semaines suivantes", explique Arnaud Bives. "Tous les ingrédients sont réunis pour refaire le schéma d'introduction de Facebook", pense le journaliste. Ce qui n'est pas l'avis de Fabrice Pelosi : "La situation peut être différente pour Twitter. Le flop de l'introduction de Facebook était en grande partie liée à la valorisation excessive pour la première cotation. A 38 dollars l'action, Facebook valait 104 milliards de dollars, ce qui était énorme et les analystes l'avaient fait savoir. Pour qu'une introduction en Bourse soit un succès il faut laisser une marge de progression, avec Facebook il n'y en avait aucune.".

À LIRE AUSSI : Avec Vine, Twitter signe-t-il la mort du GIF ?