Twitter : les vidéos sponsorisées débarquent en France
© REUTERS

Le réseau social a lancé lundi une nouvelle forme de tweets affichant des séquences de 30 secondes maximum.

L'INFO. Après les tweets sponsorisés et les Trending Topics (sujets les plus discutés) payants, Twitter continue d'étendre ses outils de monétisation. Le réseau social a lancé samedi un premier partenariat avec la chaîne TF1 pour des messages sponsorisés affichant une vidéo de 30 secondes. Un nouvel outil de publicité qui devrait en appeler d'autres. Présentation.

Ce que ça change. Jusqu'à maintenant, les tweets sponsorisés n'intégraient de la publicité qu'au sein des messages, désormais la publicité sera également présente au sein de vidéos. Avec ce nouveau dispositif, Twitter s'engage à mettre en avant un message vidéo ponctuel d'une marque (ici, TF1), auprès de tous ses utilisateurs. "Par exemple, lors de la diffusion d’un match de l’Equipe de France, lorsqu'un joueur marquera un but. TF1, en tant qu’éditeur, publie un tweet auprès des abonnés à son compte @TF1 avec l’extrait vidéo", décrit Laurent-Éric Le Lay, directeur général de TF1 Publicité. En échange, la chaîne reverse à Twitter une partie des revenus issus de la publicité qui précédera la séquence publiée sur le réseau social.

Premiers tests avec "Danse avec les Stars". Suite au partenariat entre la chaîne privée et Twitter, ce type de messages devrait se multiplier. L'objectif, pour une marque comme TF1, est de mettre en avant un message à fort caractère viral sur le réseau social utilisé par 8 millions de Français. Pour tester ce dispositif, la première chaîne française a choisi le lancement de la nouvelle émission "Danse avec les Stars". Des écrans de publicités s'afficheront ainsi avant les bonus et les extraits du programme de divertissement. À terme, "Secret Story" ou des matches de football pourraient ainsi utiliser le dispositif.

8 secondes de pub, 30 secondes de vidéos. Chaque séquence, qui ne pourra excéder 30 secondes, sera précédée d'un encart publicitaire de 8 secondes. "Les personnes sont ciblées en fonction des sujets de leurs tweets ou des comptes qu’elles suivent", a expliqué Glenn Otis Brown, directeur des contenus sponsorisés et des parrainages chez Twitter. Un procédé déjà employé par le New York Times ou ESPN aux États-Unis et qui apportera une nouvelle source de revenus au réseau social.