Samsung Gear 2 et Gear Light : lifting et version low-cost

  • A
  • A
Samsung Gear 2 et Gear Light : lifting et version low-cost
Les Samsung Gear 2 seront personnalisables : les bracelets pourront être interchangés.
Partagez sur :

MWC 2014 - Le numéro un mondial de la téléphonie mobile a présenté deux nouveaux modèles de bracelets connectés plus légers, plus fins et plus endurants.

L’INFO. À la veille de l’ouverture du Mobile World Congress (MWC), le plus grand salon dédié à la téléphonie mobile, Samsung a officialisé dimanche sa nouvelle montre connectée. La Samsung Gear 2 reprend l’essentiel des caractéristiques du premier modèle, mais s’offre un lifting bienvenu et s’accompagne d’une version “low-cost“. Présentation.

>> Une montre connectée, qu'est-ce que c'est ? Samsung fait partie des premiers constructeurs à commercialiser ce type d’accessoire. Doté d’un écran tactile, ce bracelet doit être connecté à un smartphone compatible (ici les derniers Galaxy S4, Galaxy Tab 3 et le futur Galaxy S5). Les deux appareils communiquent pour fournir à son utilisateur des informations directement au poignet, sans avoir à sortir son téléphone portable de la poche. La Gear 2 peut ainsi afficher des notifications (SMS, Twitter, Facebook), des informations de fitness (nombre de pas effectués, distance parcourue) ou encore faire office de télécommande pour lire des contenus multimédias (musique ou vidéo). Enfin, la montre connectée de Samsung intègre un capteur photos pour prendre des clichés à la volée et les partager rapidement.

Plus fine et plus légère. Samsung n’a pas présenté un seul mais deux modèles de sa montre connectée deuxième du nom. La Gear 2 est légèrement plus fine et donc plus légère : 68 grammes contre 73,8 grammes le premier modèle. Au poignet, la différence se ressent à peine, mais devrait offrir un plus grand confort au quotidien. C’est surtout sur la Gear 2 Light, version “low-cost” de cet accessoire connecté, que la différence de poids se ressent. Cette version moins cher - son prix n’est pas encore connu - affiche donc 55 grammes sur la balance, mais abandonne le capteur photos. Notons que ces deux modèles sont désormais résistants aux éclaboussures d’eau et à la poussière : plus besoin de l’enlever sous la douche.

23.02 930x300 Samsung Gear Neo Pano

Bye bye Android. La Gear 2 abandonne donc l’appellation Galaxy, réservée aux produits de la gamme sous Android, interface mobile de Google. Le constructeur coréen justifie cette “trahison” à son partenaire américain par une volonté d’augmenter l’autonomie de son bracelet connecté. Place donc à Tizen, le système d’exploitation maison, qui devrait offrir deux à trois jours d’utilisations pour ces nouveaux modèles, quand la Samsung Galaxy Gear ne tenait qu’une petite journée à l’usage.

Enfin des applications ? Le plus gros défaut de la première mouture résidait dans le peu d’applications disponibles au poignet. Samsung a donc draguer les développeurs pour passer le cap des 100 app’ réparties selon cinq catégories : Fitness, Lifestyle, Social, Entertainment et Commerce. CNN, Expedia, eBay, Evernote ou encore Garmin font désormais partie de l’aventure Gear 2. Enfin, Samsung a enrichi la “fitness” et est désormais doté d’un moniteur cardiaque pour surveiller les battements de son coeur en plein effort. Une fonctionnalité qui parlera surtout aux connectés amateurs de sport.

>> En bref : Plus légères, plus fines et plus endurantes, les Gear 2 et Gear 2 Light ne sont, finalement, que des mises à jour du premier modèle, qui ne nous avait pas vraiment convaincu. Samsung améliore légèrement son gadget à porter au poignet, mais il manque encore une fonctionnalité qui rend cet accessoire indispensable. Les Samsung Gear 2 et Gear Light seront commercialisés dans le courant du mois d'avril à un prix encore inconnu.