Samsung ferait travailler des enfants

  • A
  • A
Samsung ferait travailler des enfants
@ REUTERS
Partagez sur :

Trois associations ont déposé plainte pour “pratique commerciale trompeuse”.

16.11 930x620 Samsung Skin

• Ce que les associations reprochent à Samsung. Les ONG Peuples Solidaires, Sherpa et Indecosa-CGT ont déposé plainte mardi contre Samsung, accusant le géant coréen de “pratique commerciale trompeuse”. Les trois associations estiment que le numéro un mondial des téléphones mobiles n’a pas respecté ses engagements éthiques, notamment en ce qui concerne le travail des enfants et sur les règles de sécurité au sein des usines de ses fournisseurs chinois.

Des paroles mais peu d’actes. “La société n’emploiera pas de personnes en dessous de l’âge légal, conformément au droit international et local”, écrit la marque dans son code d’éthique. Or, selon les résultats d’enquêtes de l’ONG China Labor Watch (CLW), “dix enfants de moins de 16 ans ont été retrouvés en train de travailler” dans l’usine HEG, un fournisseur du groupe Samsung. De faux papiers d’identité auraient été créés par le fournisseur en question, toujours d’après une enquête de CLW.

Le Coréen a déjà enquêté. Ce fournisseur a déjà été l’objet d’une enquête, fin novembre, suite à la publication de l’enquête de CLW. Si Samsung n’avait pas trouvé de preuve de l’emploi d'adolescents dans ses usines, il a révélé des pratiques “inappropriées” concernant notamment les heures supplémentaires et les amendes en cas de retard ou d’absence.

Première en France. C’est la première fois que les instances françaises doivent se prononcer sur la question du non-respect des engagements éthiques d’une marque. Dans ces conditions, difficile de prédire une éventuelle sanction à l’encontre de Samsung.