Rachat de Beats : Apple aurait-il perdu sa faculté à innover ?

  • A
  • A
Partagez sur :

L'ÉDITO ÉCO - En rachetant l’entreprise Beats, la marque à la pomme semble admettre son incapacité à créer des produits révolutionnaires.

L'AVIS D'AXEL DE TARLÉ. Apple a annoncé mercredi le rachat du fabricant de casques Beats, acquis pour un montant record de 3 milliards de dollars (2,2 milliards d'euros). Une annonce qui a mis en alerte Axel de Tarlé, éditorialiste d'Europe 1 : "Steve Jobs doit se retourner dans sa tombe", tance le spécialiste. Après avoir tout créé dans ses labos secrets, Apple en est désormais réduit à racheter les technologies d’autres start-up. Un signe "inquiétant" pour l'entreprise qui a inventé l’iPod, "un appareil qui a révolutionné l’écoute de la musique", puis l’iPhone, "le terminal qui a ringardisé le téléphone mobile", puis encore l’iPad, "rendant obsolète l’ordinateur".

Apple, ex-roi du marketing. "Chaque fois il y a, chez Apple, cette touche marketing qui fait que le produit est un must, un hit, un objet qui mérite même qu'on fasse la queue afin d'être le premier à posséder l'objet", rappelle Axel de Tarlé. Une période révolue selon le spécialiste : "Depuis 2011, rien. Aucune innovation, la branche Recherche et Développement d'Apple bute sur…des casques audio".

29.02 930x400 Beats Apple

Un aveu d'échec de la stratégie d'Apple. Avec cette acquisition, c'est surtout le modèle d'Apple qui est totalement revu. "Jusqu'ici, c'était un modèle totalement fermé où tout est fabriqué et revendu sous le même logo. L'avantage de cette stratégie ? Les clients restent dans l'univers de la marque et continuent d'acheter les autres produits Apple", explique Axel de Tarlé. D'autant que ces produits sont, pour la plupart, vendus à des prix supérieurs à ceux pratiqués par le marché. Une stratégie qui avait fonctionné jusqu'ici mais qui est désormais révolue. "Avec ce rachat de Beats, Apple perd sa spécificité, une identité de marque qui était l'œuvre de Steve Jobs", disparu en 2011. De quoi confirmer, comme de nombreux spécialistes le craignaient il y a un peu moins de trois ans, que "la capacité de la marque à la pomme à innover reposait sur un seul homme".

sur-le-meme-sujet-sujet_scalewidth_460_scalewidth_460 (1)

ÉCONOMIE - Apple achète Beats pour 3 milliards de dollars

COMPARATIF - Qui sont les cinq concurrents du LG G3 ?

CLASSEMENT - Google devient la marque la plus puissante du monde

ÉTUDE - Smartphone : la batterie, votre critère d'achat n°1

EN IMAGES - Ce que l'on sait du futur iPhone 6