Rachat d'Oculus Rift : "Facebook m'effraie"

  • A
  • A
Rachat d'Oculus Rift : "Facebook m'effraie"
@ REUTERS
Partagez sur :

PAS CONTENTS - Facebook vient de racheter cette société qui développe un casque de réalité augmentée. Depuis, les internautes réagissent massivement.

L'INFO. Mardi, Facebook annonçait le rachat de la société qui fabrique le casque de réalité virtuelle 'Oculus Rift'. Une opération financière juteuse pour leurs créateurs (la transaction s'élèverait en tout à près de 2 milliards de dollars), mais qui ne plait visiblement pas à tout le monde. Les internautes qui ont participé au projet multiplient depuis les signes de mécontentement. Certains demandent même à être remboursés, ne souhaitant en aucun cas être mêlés à Facebook.

>> C'est quoi Oculus Rift ? Cet accessoire ressemble à un gros masque de ski et permet de s'immerger dans un jeu vidéo grâce à de nombreux capteurs combinés à deux écrans haute définition, un pour chaque œil. Lancé grâce au site de participation en ligne KickStarter, Oculus Rift a dévoilé la semaine passée une deuxième version de développement, disponible au mois de juillet 2014 au prix de 350 dollars (environ 250 euros).

"Facebook m'effraie". Les communautés créées autour de l'Oculus Rift n'ont pas attendu avant de partager leur déception suite au rachat par le géant Facebook. "Quelle décision décevante d'avoir vendu avant même d'avoir sorti votre première version officielle dans le commerce", écrit un internaute. Car pour le moment, les moutures disponibles du casque technologiques ne sont que des produits de développement, destinés à être améliorés et non pour le grand public. "Je comprends que vous ayez besoin de plus d'argent pour créer un produit compétitif, mais Facebook ? Vous êtes sérieux ?", soupire un autre. Sur Twitter, l'éditeur du jeu Minecraft a annoncé qu'il abandonnait son projet d'adapter son jeu pour l'Oculus Rift, ajoutant "Facebook m'effraie". Ce que les internautes craignent ? La méconnaissance du géant californien dans le domaine des jeux vidéo et le flou entourant l'avenir de la start-up absorbée. "Sony, c'est à vous de jouer maintenant", conclut un autre internaute : les fans de la première heure se tournent désormais vers le concurrent le plus sérieux de l'Oculus Rift, le Project Morpheus présenté la semaine dernière par Sony.



Le créateur du casque se défend comme il peut. Palmer Luckey, cocréateur du projet, s'est expliqué sur le site américain Reddit. "Vous n'aurez pas l'obligation d'avoir un compte Facebook pour utiliser ou développer sur Oculus Rift", a-t-il tenté de rassurer. En réponse aux internautes qui regrettent que les responsables aient répondu aux sirènes dorées de Facebook, Palmer Luckey répond que cet investissement va permettre de "baisser considérablement le prix de vente du produit final". La carte de l'emploi a également été jouée par le développeur : cette absorption va permettre "d'embaucher toutes les personnes nécessaires" afin de permettre au projet d'aboutir. Avant d'offrir un ultimatum aux plus mécontents : "si vous êtes encore en colère dans un an, je serai surpris".

sur-le-meme-sujet-sujet_scalewidth_460

SHOPPING - Facebook rachète Oculus, spécialiste de la réalité virtuelle

APPLICATION - Facebook rachète la messagerie WhatsApp pour 19 milliards de dollars

INSOLITE - Quand Facebook refusait d'embaucher le cofondateur de WhatsApp

FACT-CHECKING - Facebook est-il (vraiment) en perte de vitesse ?