Piratage de Facebook : qui sont les hackers de Lizard Squad ?

  • A
  • A
Piratage de Facebook : qui sont les hackers de Lizard Squad ?
Partagez sur :

À L'ABORDAGE - Après avoir piraté Sony, la Malaysian Airlines et le Xbox Live, ils revendiquent la dernière panne Facebook.

Si on vous demande de citer un groupe de hackers connu, vous penserez tout de suite à Anonymous. Mais depuis quelques semaines, un autre groupe de pirates fait parler de lui. "Lizard Squad", qui a déjà fait "tomber" le PlayStation Network, le Xbox Live ou encore le site de la Malaysian Airlines, a assuré être responsable de la panne qui a rendu inaccessible Facebook et Instagram mardi matin. Un piratage démenti par le site de Mark Zuckerberg, mais qui pose la question de l'identité de Lizard Squad. Présentation.

>> LIRE AUSSI - Facebook écarte l'hypothèse d'un piratage



Ils frappent un grand coup en août 2014. Contrairement à ce que laisse entendre leur compte Twitter (@LizardMafia), qui affirme exister depuis 2010, les membres de Lizard Squad ont véritablement fait parler d'eux en août 2014 : ils se sont attaqués aux serveurs du jeu en ligne League of Legends, qui comptait 67 millions de joueurs lors du dernier décompte officiel, début 2014. Dans la foulée, ils auraient mis à mal les services d'accès au jeu en ligne pour consoles PlayStation. Leur revendication est plutôt étrange : "Les mécréants n'auront plus le droit aux jeux vidéo tant que les bombardements de l'EI se poursuivront", affirme leur compte Twitter.

Autre fait d'arme d'envergure : l'attaque contre les mêmes services de jeux vidéo Xbox et PlayStation, le 25 décembre dernier, pénalise plusieurs millions de joueurs et notamment tous les nouveaux détenteurs de consoles Xbox One et PlayStation 4 amenées par le Père Noël. Enfin, dans la nuit de dimanche à lundi dernier, le portail officiel de la Malaysian Airlines avait été piraté par Lizard Squad : le logo du groupe (un lézard coiffé d'un haut de forme, d'un monocle et portant la pipe au bec) apparaissait sur la page d'accueil, accompagné d'un message "404, avion non trouvé", référence à la disparition du vol MH370.



Qui sont-ils ? Quels sont leurs réseaux ? L'identité de ce groupe de hackers, dont le nombre est aujourd'hui inconnu, a été alimentée par plusieurs révélations ces derniers mois. Lors d'une interview au Washington Post, un membre de ce groupe affirme que la plupart des hackers de Lizard Squad viendraient d'Europe et plus particulièrement d'Europe de l'Est. Pourtant, dans la foulée du piratage d'août dernier, les noms et coordonnées des membres du groupe avaient été révélés via la mise en ligne d'un document sur un site de publication anonyme. Plusieurs membres supposés de Lizard Squad viendraient, à en croire cette liste, du Canada, de Californie ou du Texas. Bien loin de l'Europe de l'Est donc… Autre indice brouillant les pistes sur la localisation des membres du groupe : à la suite des piratages du lendemain de Noël, la presse britannique annonçait l'arrestation, à Londres, d'un jeune homme de 22 ans. Ce dernier était soupçonné de piratage massif et d'appartenir au groupe de hackers. Lequel à nié en bloc.

>> LIRE AUSSI - Louer les services d'un hacker, c'est légal ?



Beaucoup de blabla, peu de tracas. Si dans leur organisation les membres de Lizard Squad peuvent s'apparenter aux Anonymous, la comparaison s'arrête là. Car ces hackers cherchent surtout la lumière et la médiatisation, bien loin des revendications politiques des Anonymous. En dehors de la revendication d'août 2014 évoquant l'organisation État Islamique, aucun message politique n'a jamais accompagné les revendications de Lizard Squad. Dans les faits, leurs piratages touchent souvent un grand nombre d'internautes mais les services impactés reviennent à la normal après quelques heures seulement.