Que va devenir Nokia, racheté par Microsoft ?

  • A
  • A
Que va devenir Nokia, racheté par Microsoft ?
Steve Ballmer, actuel PDG de Microsoft, va-t-il passer la main à Stephen Elop, patron de Nokia ?@ REUTERS
Partagez sur :

Le constructeur finlandais vend ses téléphones au géant américain. Que faut-il en attendre ?

L'INFO. Microsoft va acheter, pour un montant total de 5,4 milliards d'euros, la branche téléphonie de Nokia. Une acquisition qui fait suite à un partenariat de deux ans entre les deux géants de l'industrie de la  high-tech. Que va désormais devenir Nokia ? Est-ce une bonne affaire pour Microsoft ? Apple et Samsung, leaders du marché des smartphones doivent-ils s'inquiéter ? Éléments de réponse.

>> À LIRE : Microsoft fait main basse sur les téléphones Nokia

Que va devenir Nokia ? "La marque va disparaître de la téléphonie mobile. Il n'y aura donc plus de nouveaux smartphones Nokia", affirme Carolina Milanesi, analyste chez le cabinet Gartner contactée par Europe1.fr. C'est le logo Microsoft qui prendra donc place sur les futurs téléphones commercialisés par l'Américain. En revanche, il n'est pas précisé si le nom de la gamme actuelle, Lumia, sera conservé. "Nokia va se recentrer sur Nokia Siemens Networks (NSN), ses activités d'équipements de réseaux mobiles, son service de cartographie Here et sur d'autres "technologies avancées", annonce le Finlandais. Une filiale qui représentait près de la moitié du chiffre d'affaires de la marque sur l'année 2012.

03.09 620x620 Nokia Stephen Elop

© REUTERS

Le PDG de Nokia futur patron de Microsoft ? C'est ce qui se murmurait déjà le 31 août, lorsque la marque américaine annonçait la retraite de son PDG Steve Ballmer, prévue pour 2014. "Stephen Elop (l'actuel PDG de Nokia) est en effet bien placé pour devenir le futur PDG de Microsoft", avance l'analyste Carolina Milanesi. "C'est le candidat le plus sérieux", ajoute-t-elle. Précisons que Stephen Elop était déjà un haut responsable de Microsoft avant de diriger Nokia. Un retour au source serait donc parfaitement crédible pour le Canadien.

La bonne affaire pour Microsoft ? Difficile d'évaluer la valeur de la branche téléphonie mobile de Nokia. Avec 53,7 millions de téléphones mobiles (hors smartphones) écoulés au deuxième trimestre 2013, Nokia (et désormais Microsoft) possède une base solide d'utilisateurs qui pourraient potentiellement passer à Windows Phone. Ce sont d'ailleurs les téléphones "classiques" qui permettent actuellement au Finlandais de se maintenir à la deuxième place du classement des ventes mondiales. Enfin pour rappel, Motorola, dans une situation financière bien plus catastrophique que Nokia avait été racheté 9 milliards d'euros en 2010 par Google.

02.11 930x620 HTC 8X

Que vont devenir les autres constructeurs Windows Phone ? Ils s'appellent HTC, Samsung, LG, Fujitsu, ZTE, Acer, Dell ou encore Huawei et commercialisent un ou plusieurs smartphones affichant l'interface Windows Phone. Si toutes ces marques réunies ne représentent que 20% des ventes de Windows Phone (80% pour Nokia), l'inquiétude de ces acteurs de la téléphonie mobile sur le système d'exploitation mobile de Microsoft est légitime. Pourtant, pas de raison de s'attendre à de profonds changements, selon Carolina Milanesi, analyste chez Gartner interrogée par Europe1.fr. "Il s'était dit la même chose lorsque Google (qui conçoit le système d'exploitation Android, NDLR) avait racheté Motorola : les Samsung, HTC, LG et autres fabricants sous Android craignaient pour leur survie, il n'en est rien", constate l'experte. "Après, il ne s'agit pas non plus d'une grosse part du marché. À moins d'un changement radical de stratégie de Microsoft, la situation ne devrait pas subir de révolution".

>> À LIRE AUSSI : Microsoft remercie son PDG pour (essayer de) rebondir