Quand Wikipédia traque les pubs cachées

  • A
  • A
Quand Wikipédia traque les pubs cachées
@ Maxppp
Partagez sur :

L'encyclopédie en ligne a supprimé 250 comptes faisant la promotion d'entreprises ou de produits.

250 comptes supprimés. Wikipédia est une encyclopédie en ligne participative, totalement gratuite et entièrement dénuée de publicité. Alors quand des éditeurs font la promotion d'entreprises ou de produits sur son portail, Wikipédia part en guerre. Le site a déclaré, lundi 21 octobre, avoir supprimé 250 comptes d'utilisateurs, dont les contenus allaient à l'encontre de sa ligne de conduite.

>> À LIRE AUSSI : Pourquoi Wikipédia chouchoute Gibraltar ? 

"Interdiction d'utiliser de faux comptes". "Il semblerait qu'un certain nombre de compte utilisateurs - sûrement plusieurs centaines - ont été payés pour écrire des articles sur Wikipédia faisant la promotion d'organisations ou de produits", a regretté Sue Gardner, directrice générale de la fondation Wikimédia, en charge de l'encyclopédie, lundi 21 octobre. Et de ce fait, ils ont "violé [la charte de conduite du site], notamment l'interdiction d'utiliser de faux comptes ou celle de ne pas déclarer un conflit d'intérêt", a-t-elle ajouté.

Éviter tout conflit d'intérêts. Dans sa charte, Wikipédia n'interdit pas la rédaction rémunérée. Mais cela doit s'effectuer dans une transparence totale de la part de l'auteur. L'objectif est d'éviter à tout prix le conflit d'intérêts : il est interdit d'être lié à une personne, à une entreprise ou à un produit.

Combien ça rapporte ? Wikipédia est le 11ème site le plus consulté par les Français (selon le site Alexa.com, au 1er juillet 2013). Dans le monde, l'encyclopédie participative grimpe même à la 6ème place de ce classement. De quoi attirer des entreprises spécialisées dans la rédaction d'articles allant dans le sens d'un client ou d'une entreprise. Pour cela, de réels rédacteurs créent de faux comptes pour tenter de brouiller les pistes. Des articles payés 500 à 1.000 dollars (entre 360 et 725 euros) l'unité, puis 50 dollars par mois pour s'assurer que la page n'est pas supprimée, selon une enquête du magazine Vice. Et parmi les 12.000 clients ayant fait appel à cette méthode, on trouve le voyagiste en ligne Priceline, le géant américain des médias Viacom ou encore l'université du Colorado, qui souhaitait être plus "googleable", c'est-à-dire qui remonterait plus facilement dans les résultats du moteur de recherche, explique le magazine.

Il y a un an, Wikipédia était accusé de corruption. Cet épisode intervient plus d'un an après des soupçons de corruption qui planaient sur un des membres du conseil d'administration de l'encyclopédie en ligne. Robert Bamkin, en septembre 2012, était accusé d'être également consultant en relations publiques pour le gouvernement de Gibraltar et aurait passé un marché avec la fondation Wikimédia pour promouvoir le pays. Jimmy Wales, co-fondateur de l’encyclopédie en ligne, avait alors estimé que s’il existait un conflit d’intérêts, "la seule solution honorable pour les personnes impliquées est de quitter le conseil d’administration de Wikipédia". À ce jour, Robert Bamkin est toujours administrateur de Wikipédia.