Quand Twitter voulait racheter Instagram

  • A
  • A
Quand Twitter voulait racheter Instagram
@ Europe1.fr
Partagez sur :

RÉCIT - En août, le réseau social de partage de photos a failli appartenir au site de micro-blogging.

Acte I : Twitter fait une offre. Aujourd'hui en guerre, les deux réseaux sociaux ont pourtant bien failli ne faire qu'un il y a quelques mois seulement. En effet, en août dernier, Twitter propose pas moins de 525 millions de dollars (environ 400 millions d'euros) pour le rachat d'Instagram. Le PDG Kevin Systrom accepte… avant de se rétracter.

Acte II : Facebook frappe plus fort. C'est un autre réseau social, Facebook, qui vient en effet de poser la bagatelle de 800 millions de dollars (environ 600 millions d'euros) sur la table des discussions pour s'offrir Instagram. Cette fois-ci, ce dernier accepte et s'attire, d'après le New York Times, les foudres de Twitter.

À LIRE AUSSI : Twitter/Instagram : le divorce est consommé

Acte III : Twitter veut se venger. Le site de micro-blogging digère mal l'opération et son patron décide de rompre tout lien entre les deux services. C'est ainsi que les photos Instagram publiées sur le réseau aux 140 caractères vont être détériorées dans un premier temps, puis définitivement bloquées. Désormais, Twitter provoque même sa propre fonctionnalité de filtres pour personnaliser ses publications imagées.

Acte IV : Lheure du règlement de comptes ? Lors de la négociation de rachat par Facebook, Kevin Systrom aurait juré n'avoir reçu aucune proposition avant celle du site de Mark Zuckerberg. Une promesse qui pourrait remettre en questions l'engagement qui lie les deux entreprises et pourrait même se terminer devant les tribunaux. Pour le moment, aucun des trois acteurs de cette histoire n'a souhaité commenter ces dires.