Quand Google dit "F*** You" à la NSA

  • A
  • A
Quand Google dit "F*** You" à la NSA
Deux employés de Google ont publié, sur Google+, tout le "bien" qu'ils pensaient du scandale des écoutes de la NSA sur leur travail.@ REUTERS
Partagez sur :

Deux ingénieurs de la firme américaine ont protesté à leur manière contre les écoutes des services secrets américains.

L'INFO. Le 31 octobre dernier, le Washington Post faisait la lumière sur Muscular, du nom du programme utilisé par la NSA pour piocher dans les informations de Google et Yahoo!. Du côté du moteur de recherche, on s'est dit "choqué" (Eric Schmidt, PDG) ou encore "scandalisé" (l'avocat du groupe). Mais deux employés de la firme américaine sont allés plus loin en postant mercredi un message particulièrement direct à l'agence des renseignements américains. Morceaux choisis.

>> À LIRE : Espionner Google et Yahoo! : simple comme un post-it pour la NSA

"Allez vous faire f*****". Mike Hearn, ingénieur de l'équipe en charge de la "sécurité des comptes utilisateurs" de la marque américaine, a adressé un géant "F*** you" (allez vous faire foutre) à l'agence américaine via le réseau social Google+. "On a imaginé ce système pour se protéger des criminels. […] Si passer outre ce système est illégal, c'est pour une bonne raison. Malheureusement, nous vivons dans un monde où trop souvent, les lois sont pour le petit peuple".

Deuxième "Fuck" en une semaine. Cette réaction intervient une semaine après celle d'un de ses collègues Brandon Downey, autre ingénieur travaillant chez Google. "J'ai passé 10 années de ma vie à sécuriser les données des utilisateurs", a raconté Downey. J'ai vu des armées de machines attaquer Google […], des vers chercher des failles, des gangs criminels mettre au point des malwares, des gouvernements totalitaires s'en prendre à des dissidents", a-t-il expliqué, toujours sur Google+. "Mais même si je m'en doutais [que la NSA espionnait Google, NDLR], ça me rend terriblement triste", a regretté l'ingénieur. Les deux salariés du moteur de recherche ont par ailleurs précisé qu'il s'agissait de leur opinion personnelle et non celle de leur entreprise.

Edward Snwoden, l'homme par qui le scandale est arrivé.

© REUTERS

"Merci" à Edward Snowden. La firme californienne a déjà modifié son système informatique pour que cette méthode d'espionnage ne fonctionne plus : "le schéma opératoire dévoilé dans ses lignes [du Washington Post, NDLR] est désormais crypté et le travaille effectué par les équipes de la NSA pour le déchiffrer est ruiné", s'est félicité Mike Hearn. Avant de conclure par un "Merci Edward Snowden", l'ancien employé de la NSA à l'origine des divulgations qui ont débuté cet été. "Pour moi, c'est la révélation la plus intéressante de tout l'été". Pour ce qui est des réactions de ses employés, Google n'a pas encore communiqué.

sur le même sujet

NSA : Les relations tendues entre Berlin et Washington

Surveillance : ce qu'Apple a "balancé"

Des espions britanniques à deux pas du bureau de Merkel

Les écoutes du Pape par la NSA

L'Europe espionne autant que la NSA