Pour Facebook, le respect des données personnelles est "une priorité"

  • A
  • A
Pour Facebook, le respect des données personnelles est "une priorité"
Laurent Solly, le directeur général de Facebook France, invité de l'émission Des clics et des claques sur Europe 1, a assuré lundi que le respect des données personnelles est "une priorité".@ Europe 1
Partagez sur :

INTERVIEW - Facebook fête ses dix ans. Laurent Solly, le directeur général français, était l'invité de l'émission des Clics et des claques.

L'INFO. Laurent Solly, le directeur général de Facebook France, invité de l'émission Des clics et des claques sur Europe 1, a assuré lundi que le respect des données personnelles est "une priorité".

"C'est fondamental parce que c'est le lien entre Facebook et les utilisateurs. Toute l'entreprise est attachée au respect des données personnelles. Comment aidons-nous les utilisateurs de Facebook à gérer la publication de leurs contenus sur Facebook ? Nous essayons de simplifier, de compléter, de moderniser. Facebook est certainement l'entreprise, la plateforme, le média social qui donne le plus d'outils pour bien gérer la publication. C'est notre responsabilité", a-t-il affirmé sur Europe 1 à la veille des dix ans de Facebook. 


"Cette politique de modernisation, de simplification, nous voulons la développer par une politique très active auprès des associations de plus jeunes. L'idée est de sécuriser auprès des parents ce sujet des données personnelles. Le plus important c'est de donner les bons outils pour maîtriser ses publications", a précisé Laurent Solly.

Les contenus sensibles. Quant aux contenus violents, racistes ou pornographiques, le directeur général de Facebook France a affirmé qu'il y avait "un arbitrage" entre deux principes : "la liberté d'expression et les valeurs propres de Facebook, c'est-à-dire ses conditions d'utilisation. Quand il y a ce type de contenus, l'entreprise est mobilisée très rapidement pour savoir où se situe ce point d'équilibre", s'est justifié Laurent Solly.

Mais la masse de contenus reste difficile à gérer, reconnaît Laurent Solly : "imaginez, chaque jour, il y a six milliards de 'like', 400 millions de photos partagées et publiées".

Facebook recrute. Le patron de Facebook France a par ailleurs affirmé que l'entreprise recrutait, principalement trois profils : "un spécialisé dans le commerce, c'est-à-dire l'accompagnement des entreprises pour les aider à investir sur Facebook, un deuxième chargé de gérer le monde des sports, de l'entertainment et des célébrités françaises. Il y a aussi un troisième poste de 'stratégie créative' pour aider les entreprises, les marques à écrire leurs contenus sur le digital".

sur le même sujet, sujet,

RETOUR - En 2004, Facebook ressemblait à ça

TÉMOIGNAGE - Facebook : "Pourquoi je résiste encore"

APPLICATION - Calculez le temps que vous avez perdu sur Facebook

ÉCONOMIE - Facebook : le compte est (plus que) bon pour 2013

AUTOUR DU MONDE - Dans quels pays Facebook est-il boudé ?