Piratage chez Orange : que vont devenir les données volées ?

  • A
  • A
Piratage chez Orange : que vont devenir les données volées ?
Les numéros de portables de certains abonnés Orange peuvent avoir été compromis.@ REUTERS
Partagez sur :

VIDEO - L'opérateur a reconnu avoir subi un nouveau piratage d'envergure au mois d'avril. 1,3 million de clients sont touchés.

L'INFO. La série noire continue pour Orange : après un premier vol de données en février dernier, ce sont cette fois les informations d'1,3 million de clients de l'opérateur tricolores qui ont été piratées le 18 avril dernier. Aucune coordonnée bancaire n'a été récupérée. Quelles données ont alors été volées ? Que vont en faire les pirates ? À quoi doivent s'attendre les abonnés d'Orange concernés ? Éclairage.

Quelles données ont été dérobées ? Les informations visées par les hackers sont "classiques" : noms, prénoms, adresses e-mail, dates de naissance, numéros de téléphone fixe et numéro de téléphones mobiles. Pas de coordonnées bancaires compromises dit Orange. Aucun risque a priori donc de craindre pour son compte en banque. Ces vols de données sont souvent perpétrées, non par un "geek" isolé mais par "des organisations mafieuses installées en Russie ou en Chine", analyse Martial You, chef du service Économie d'Europe 1.



"C'est comparable à un casse d'environ un...par Europe1fr

Spams à gogo et portrait robot. La première conséquence directe de ce piratage est l'arrivage d'un flot de spams dans la boîte mail des clients concernés. Des courriels pour des médicaments, des sites coquins ou des pilules miracles pour maigrir vont donc se multiplier dans les semaines et les mois à venir. Mais suite à ce vol numérique, les pirates disposent désormais de suffisamment d'informations pour dresser un véritable portrait numérique des victimes en couplant toutes les données récoltées. Concrètement, les hackers peuvent par exemple cloner l'identité numérique d'un internaute pour léser un site marchand et ainsi effectuer des achats sans son accord.

Un casse d'1,3 million d'euros ? Les experts en sécurité évaluent à moins d'un euro par victime le coût d'un piratage de données de ce type. Soit, dans le cas d'Orange, un "casse" évalué à 1,3 million d'euros. Si le nombre d'adultes en ligne victimes de cybercriminalité a diminué en 2013 (378 millions dans le monde et 7 millions en France d'après Norton Symantec), le coût moyen par victime est estimé à 287 dollars (environ 206 euros) par victime. Un chiffre qui a explosé puisqu'en 2012, il était de 141 euros par internaute piraté.


sur-le-meme-sujet-sujet_scalewidth_460_scalewidth_460

TÉLÉPHONIE MOBILE - Orange attaque un accord entre SFR et Bouygues

ÉCONOMIE - Avec Free, les Français ont économisé 7 milliards d'euros

EN COULISSE - Free négocie l'achat de Bouygues Telecom

CONNEXION - Paris : tout le métro en 3G/4G en 2016