On a testé le paiement par tweet

  • A
  • A
On a testé le paiement par tweet
@ REUTERS
Partagez sur :

INNOVATION - Pour la première fois, une banque française propose d’effectuer une transaction en un seul clic sur Twitter.

L’occasion fait le tweet. Un pot de départ d’un collègue, l’anniversaire d’un ami, la naissance du dernier cousin… Autant d’occasions qui peuvent nécessiter des transferts d’argent. On n’a pas toujours des espèces sur soi, en revanche, on a toujours son smartphone dans sa poche ou dans son sac : c’est sur ce constat que s’est appuyée la BPCE - deuxième banque française pour lancer mardi, via son application S Money, le paiement en un seul tweet. Combien ça coûte ? Est-ce que c’est vraiment rapide ? Comment ça marche ? Europe 1 l’a testé.

Comment ça marche ? Si l’opération ne prend qu’un tweet, il faut auparavant configurer le service pour que cela fonctionne. La première chose à faire consiste à télécharger l’application S Money, sur iPhone ou Android. Une fois ses coordonnées rentrées, l’utilisateur doit enregistrer une carte bancaire (domiciliée en France) pour la lier à son compte S Money. Il est ensuite demandé de connecter son compte S Money avec son profil Twitter, toujours depuis l’application.

Enfin, il reste l’étape du tweet : créez un nouveau message, écrivez l’adresse @Smoneyfr, ajoutez le mot-clé #envoyer, le montant et le pseudo de votre destinataire : @Yogidmise par exemple. Mais attention : la personne à qui vous voulez envoyer l’argent devra elle aussi posséder un compte S Money et l’avoir relié à son compte Twitter. Nous avons pu tester le dispositif et le premier constat, c'est qu'il faut tout de même plusieurs minutes de configuration (uniquement la toute première fois).

Notre premier essai a échoué : nous avions écrit “20 euros” au lieu de “20€”. Il faut donc bien respecter la nomenclature du tweet exigé par S Money mais cela fonctionne. 

Nous avons finalement pu envoyer la somme de 20 euros à un autre utilisateur et le montant est apparu instantanément sur son compte S Money :

 
14.10 1280x640 S Money Paiement Tweet

© Europe 1

Combien ça coûte ? C’est la première question qui vient à l’esprit : combien facture la BPCE pour ce service ? “Le service est gratuit, tout comme les transferts entre utilisateurs via S Money”, nous explique Nicolas Chatillon, directeur général de S Money, filiale de la deuxième banque française. La banque se rémunère via ses services destinés aux professionnels, qui consistent notamment à encaisser des virements via mobiles ou sur Internet. Pas de prélèvement à chaque transaction donc, mais le montant maximum des transactions n’est pas très élevé : 250 euros pour une transaction “classique” et jusqu’à 500 euros lorsqu’il s’agit d’un projet participatif en ligne. “Ce service est avant tout destiné aux échanges de petites sommes entre particuliers, mais également aux associations qui veulent faire des appels au don”.

C’est vraiment sécurisé ? Le service S Money utilise la même sécurisation que toutes les autres solutions de paiement mobile : les données de la carte bancaire enregistrée ne sont pas stockées sur les serveurs de l’entreprise et un code de vérification est envoyé par SMS au moment de créer son compte. Chaque transfert d’argent doit être validé, après l’envoi du tweet, via l’application S Money, dont l’accès est sécurisé par un code personnel. L’entreprise assure également s’être dotée de moteurs “contre la fraude et le blanchiment d’argent”. Ainsi, si des montants réguliers entre deux comptes sont repérés, S Money se penchera sur les deux destinataires pour tenter de vérifier que tout est légal.