#Najat vs. les "méchants de Twitter"

  • A
  • A
#Najat vs. les "méchants de Twitter"
@ MAXPPP
Partagez sur :

Najat Vallaud-Belkacem souhaite faire rencontrer les associations et les dirigeants du réseau social.

>> L'INFO. Le week-end  dernier, deux mots-clés, appelés hashtag sur Twitter, ont provoqué une vague d'indignations : #SiMonFilsEstGay et #SiMaFilleSortAvecUnNoir. Devant la violence des propos associés à ces hashtags, le PS est monté au créneau. La ministre des Droits des Femmes Najat Vallaud-Belkacem a annoncé, dans une tribune publiée dans le journal Le Monde, daté de samedi, vouloir mettre en place une concertation entre différentes associations de lutte contre l'homophobie et le réseau social Twitter.

>> À LIRE AUSSI : Homophobie et racisme sur Twitter

• "Mise en place de procédures d'alerte". "Je souhaite que nous puissions travailler ensemble, en lien avec les acteurs associatifs les plus concernés, à la mise en place de procédures d'alerte et de sécurité qui permettront que les événements malheureux que nous avons connus ces dernières semaines ne se reproduisent plus"

• Quels participants ? Une concertation débutera dès le 7 janvier. Plusieurs associations ont été sollicitées (SOS Homophobie, RAVAD, Inter-LGBT, Contact) mais pour le moment aucune liste définitive n'a été communiquée. Du côté de Twitter, le gouvernement a envoyé une invitation à la direction californienne mais pour le moment le réseau social n'a pas répondu.

• Quel rôle pour Twitter France ? Actuellement, il n'y a pas de direction Twitter en France. La société a bien été créée, mais elle ne possède pas encore de bureaux ni de direction. Les deux patrons officiels de la structure française, Luca Baratta et Othman Laraki, vivent tous les deux en Californie. Une direction française devrait voir le jour mais aucun planning n'a été officialisé.

>> À LIRE AUSSI : Twitter débarque en France

• Twitter s'insurge  de… la concertation. Dernier épisode, Twitter a réagi à cette initiative de la ministre. Certains voient en Najat Vallaud-Belkacem en protagoniste du romain futuriste "1984" de George Orwell :

D'autres ironisent sur la création d'un Twitter alternatif, comme en Chine par exemple :

>> À LIRE : Chine : Internet toujours plus contrôlé