Multiroom : la musique s’invite dans toutes les pièces de la maison

  • A
  • A
Multiroom : la musique s’invite dans toutes les pièces de la maison
Partagez sur :

INNOVATION - Grâce aux smartphones et tablettes connectés au WiFi, nos morceaux préférés peuvent nous suivre du salon à la salle de bain.

LE MUR DU SON. L’époque de la chaîne HiFi dans le salon, de la radio dans la salle de bain et du lecteur MP3 dans la chambre est révolue. Désormais, nos enceintes sont (presque) toutes connectées au WiFi et peuvent être contrôlées depuis un smartphone ou une tablette. C’est ainsi qu’est née la technologie dite de “multiroom”, qui permet à un utilisateur de choisir la pièce, le morceau et même la playlist qu’il veut écouter. Explication.

>> LIRE AUSSI - "Le Dr Bose était un éternel insatisfait”

Au commencement, il y eu Sonos. Le multiroom est un vieux fantasme des amateurs de musique. Mais les premiers à véritablement lancer la technologie furent les américains de Sonos, en 2002. Leur idée : développer un système de son complet, pour plusieurs pièces d’un même logement (maison ou appartement), le tout commandé à l’aide d’une même télécommande reliée à Internet. Mais l’inconvénient du système original résidait dans le fait que les enceintes Sonos devaient être intégrées à l’environnement de la maison et n’étaient pas mobiles. Depuis, la technologies a évolué et de nombreuses marques proposent leurs propres enceintes mobiles, que l’on peut synchroniser en nombre illimité et même déplacer d’une pièce à l’autre.

Comment ça marche ? Pour que cela fonctionne, l’équipement minimum requiert quatre éléments : au moins deux enceintes totalement indépendantes, un smartphone (ou une tablette) et une connexion WiFi. Une fois les enceintes installées dans chaque pièce, il s’agit de les connecter au réseau du domicile. Pour contrôler le système, deux possibilités :

> On peut choisir sa musique et sa pièce depuis une application dédiée, sur smartphone ou sur tablette :



Multiroom : démonstration de la synchronisation...par Europe1fr

> On peut également commander ses morceaux et playlist (certains systèmes fonctionnent avec Deezer, Spotify ou d’autres services) directement depuis une télécommande fournie avec les enceintes :



Multiroom : démonstration de la télécommandepar Europe1fr

À quoi ça sert ? Les intérêts d’une telle solution sont nombreux. Pour les plus étourdis, plus besoin de chercher en permanence la bonne télécommande, le smartphone que l’on garde le plus souvent dans sa poche suffit. Et contrairement aux enceintes sur lesquelles il faut brancher directement son téléphone, ici tout se passe sans fil : on peut donc continuer à utiliser son smartphone tout en écoutant de la musique. Autre atout du multiroom : on peut écouter plusieurs playlists ou albums différents depuis une même source (smartphone ou tablette) dans plusieurs pièces de la maison. Papa écoute son rock dans le salon, fiston le dernier hit dans sa chambre et Maman son dernier concert préféré dans la salle à manger. Le tout depuis la tablette familiale.



Multiroom : démonstration des playlistspar Europe1fr

Combien ça coûte ? Depuis 2002, le multiroom s’est constament amélioré mais le prix d’un équipement compatible a considérablement baissé. Les premiers modèles dépassaient allègrement les 1.000 euros ? Désormais, il est possible de s’équiper d’enceintes dès 150 euros. Et pour ceux qui souhaiteraient combiner des installations de plusieurs constructeurs, il existe désormais une plateforme commune nommée AllPlay et développée par le constructeur de processeurs Qualcomm. La très grande majorité de ces systèmes sont compatibles iPhone et Android, ce qui représente plus de 95% des smartphones dans le monde.