Mozilla : les employés dénoncent leur patron anti-gay

  • A
  • A
Mozilla : les employés dénoncent leur patron anti-gay
Partagez sur :

BIENVENUE - Des salariés de l'éditeur de logiciels ont contesté la nomination de leur nouveau dirigeant, opposé au mariage gay.

L'INFO. Brendan Eich ne s'attendait probablement pas à un tel accueil. Le nouveau patron de Mozilla, qui édite notamment le navigateur Firefox a été rattrapé par une donation de 1.000 dollars (environ 750 euros) effectuée en 2008. Cette somme était destinée à soutenir le référendum "Proposition 8", visant à abolir le mariage entre personnes de même sexe en Californie. Depuis, de nombreux internautes ont protesté contre sa nomination, les employés se montrant eux plus divisés face à leur nouveau PDG.

"Une personne avec des idées haineuses". Pour certains employés, Brendan Eich ne peut diriger Mozilla en raison des valeurs qu'il soutient : "Mozilla défend l'ouverture et la responsabilisation, mais elle fait tout le contraire", regrette Chris McAvoy, employé de l'entreprise, dans un tweet. "Nous ne pouvons soutenir une fondation qui, non seulement laisserait au pouvoir une personne avec des idées haineuses, mais aussi lui donnerait une promotion et lui confierait toute l'organisation", ajoute-t-il. Christie Koehler, également salariée chez Mozilla, a reconnue être déçue de découvrir l'engagement politique de son nouveau patron, mais a affirmé dans un billet en ligne n'avoir jamais eu affaire à des comportements homophobes chez Mozilla. Les messages à charge contre Brendan Eich se sont cependant multipliés sur Twitter :





"Boycotter tous les projets Mozilla". Hampton Catlin et Michael Lintorn ont fondé la société de jeux Rarebit. En découvrant le nom du nouveau responsable de Mozilla, ils ont appelé à un boycott de la marque. "En tant que couple homosexuel, marié et fondateur de cette entreprise, nous avons choisi de boycotter tous les projets Mozilla. (…) Tout cela pour protester contre la nomination de Brendan Eich au poste de directeur général de la Fondation Mozilla, où il avait déjà servi en tant que CTO (cofondateur)", explique un communiqué en ligne.

Mozilla tente de défendre son boss. Dans un autre communiqué officiel, l'entreprise américaine a souhaité mettre en avant la diversité de ses effectifs pour calmer le débat : "Mozilla a toujours été profondément engagé dans le respect de la diversité des orientations sexuelles et des croyances au sein de notre personnel et de la communauté". Quant à Brendan Eich, il a lui-même mis en avant son ouverture d'esprit : "Je m'engage à faire de Mozilla un lieu de travail qui intègre et supporte tout le monde, sans aucune différence concernant l'orientation sexuelle, le genre, l'âge, la race, l'ethnie, le statut économique ou encore la religion", a assuré le patron de la fondation.