Microsoft fait main basse sur les téléphones Nokia

  • A
  • A
Microsoft fait main basse sur les téléphones Nokia
Les smartphones colorés de Nokia vont désormais afficher un logo Microsoft.@ REUTERS
Partagez sur :

Le géant du logiciel s’apprête à mettre la main sur l’ancien numéro un mondial de la téléphonie mobile.

L’INFO. "On ne commente pas les rumeurs. Nokia s'en sort bien", répétaient les porte-parole de Nokia en juin dernier, après de nouvelles rumeurs de rachat. Finalement, après un partenariat sur l’interface pour smartphone Windows Phone, Microsoft va bien faire l’acquisition de la division mobiles de Nokia, annonce mardi le fabriquant finlandais. Une opération estimée à 5,44 milliards d’euros au double objectif : relancer le constructeur finlandais, en perte de vitesse depuis de longs mois face à Samsung et Apple, et permettre à Microsoft de concurrencer ces deux mêmes géants.

23.07 930x620 Nokia Lumia 625 Smartphone Windows Phone 8

Sauver les smartphones… Microsoft ajoute à son escarcelle deux catégories d’appareils mobiles : les smartphones de la gamme Lumia, fonctionnant sous Windows Phone, et la gamme Asha destinée au marché "low-cost" et aux pays émergents. Nokia a vendu entre 7,4 millions de smartphones Lumia au second trimestre 2013, loin derrière les deux géants Samsung (64,7 millions) et Apple (38 millions). La marque finlandaise ne représente que 3,3% du marché mondial des smartphones mais 80% du marché des Windows Phone. 

…et asseoir les téléphones "low-cost". La gamme Asha représentait 53,7 millions de terminaux écoulés au second trimestre 2013. C'est ce secteur qui permet à la marque d'occuper la deuxième place du marché de la téléphonie mobile derrière Samsung. Surtout, Microsoft compte s'appuyer sur les téléphones à bas prix Asha pour développer la gamme Lumia.

Un paiement cash. Cette transaction, qui sera effectuée en liquide, se divise en deux montants : 3,79 milliards d’euros pour la branche téléphones portables et 1,65 milliard d’euros pour un contrat d’utilisation des brevets Nokia sur 10 ans. Dans ce rachat, Microsoft pourra également exploiter le service de cartographie du constructeur, nommé Here.

03.09 620x620 Nokia Stephen Elop

© REUTERS

Le PDG de Nokia passe également chez Microsoft. Parmi les 33.000 salariés qui vont passer sous le pavillon de Microsoft (18.300 dans le monde et 4.700 en Finlande) figure l’actuel PDG du constructeur européen Stephen Elop. Plusieurs autres responsables Nokia vont rejoindre Nokia à l’issue de la transaction. Un retour au source pour Stephen Elop puisqu’il avait quitté la firme de Redmond il y a trois ans pour effectuer le chemin inverse.

Revoir le Zoom Éco d'Axel de Tarlé : "Microsoft rachète les téléphones Nokia"