Manif pour tous : une app pour se compter

  • A
  • A
Manif pour tous : une app pour se compter
Partagez sur :

Lors du rassemblement anti-mariage gay, les participants pourront se géolocaliser sur une carte.

Combien de manifestants ? C'est l'éternel débat après chaque manifestation, qu'elle soit locale ou nationale : combien y avait-il de participants ? Tandis que selon les organisateurs de la Manif pour tous, ils étaient 800.000 à défiler le 13 janvier dernier, la police annonçait officiellement 340.000 participants. Pour éviter qu'un nouvel écart de taille se répète, les organisateurs du nouveau défilé prévu dimanche à Paris contre la loi autorisant le mariage gay, proposent aux participants d'utiliser une application mobile.

À quoi ça sert ? Il n'est en fait pas question de compter un par un le nombre de manifestants, mais de commencer par les géolocaliser. À l'aide de l'application ZoomZoomZen, disponible gratuitement sur iPhone et Android et vantée sur le compte Twitter officiel de la Manif pour tous, il est possible de renseigner sa position sur une carte, lié à un événement particulier. En l'occurrence, la Manif pour tous.

Comment ça marche ? Sur une carte virtuelle, des points rouges apparaîtront au même endroit. Plus les participants se "pointeront" à l'aide de l'application, plus la tache sur la carte grossira. À l'origine, l'application est destinée aux petits événements, pour un maximum de 42 participants. Mais les organisateurs de la Manif pour tous ont contacté Joul, éditeur de l'application ZoomZoomZen, pour passer un partenariat à la dimension de l'événement, qui devrait rassembler plusieurs milliers de participants.

22.03 930x620 ZoomZoomZen

Une "bonne pub" pour l'application ? Contacté par Europe1.fr, Joul a reconnu s'être posé la question de l'image que peut renvoyer un tel événement pour cette jeune start-up, qui compte neuf salariés. "Mais juste deux secondes. Nous, ça fait plusieurs semaines qu'on démarche les organisateurs d'événements pour se faire connaître. Là, c'est eux qui nous contactent directement. On sait qu'on marche sur des œufs, mais on se dit que toute publicité est à prendre. Il faut que les gens comprennent qu'on ne fournit qu'une technologie, on ne s'engage pas". La jeune entreprise française espère cependant qu'une grande majorité des manifestants adhèrera à son application dimanche.