Les utilisateurs de Facebook vont (presque) pouvoir rester anonymes

  • A
  • A
Les utilisateurs de Facebook vont (presque) pouvoir rester anonymes
@ Facebook
Partagez sur :

BONNE APP' - Sous couvert de respect de la vie privée, le réseau social a annoncé une connexion aux applications sans partager d'informations. Ou presque.

L'INFO. "Certaines personnes ont peur d'appuyer sur le bouton bleu" : lors d'une conférence Facebook organisée mercredi à San Francisco et consacrée aux développeurs, Mark Zuckerberg a reconnu que les internautes se souciaient de plus en plus de leur vie privée. Pour les rassurer, le patron du réseau social veut permettre à ses utilisateurs de se connecter à d'autres applications via Facebook tout en restant anonymes. Véritable mea culpa ou tromperie marketing ? Décryptage.

01.05 930x930 Facebook Mark Zuckerberg Portrait

© REUTERS

Une passerelle pour naviguer d'app' en app'. D'après Mark Zuckerberg, 80% des inscriptions au sein des applications autres que Facebook se font grâce aux identifiants…Facebook. Le réseau social a annoncé mercredi "AppLink", une "passerelle" qui va permettre de basculer facilement de l'application Facebook vers d'autres app'. Et en un clic, il sera possible de retourner sur l'application Facebook afin de revenir à la navigation sur le réseau social. Mais l'essentiel n'est pas là…

Une volonté d'anonymat… Car il reste 20% d'internautes encore réticents à se connecter à d'autres applications via Facebook, le plus souvent car ils sont soucieux de leur vie privée. Pour les convaincre, l'homme au sweat à capuche a donc dévoilé mercredi un nouveau mode de connexion anonyme. Comment ça marche ? Au moment de se connecter à une application externe, sous l'actuel bouton bleu "Se connecter avec Facebook" va désormais apparaître une case noire intitulée "Se connecter anonymement". Concrètement, cela signifie que Facebook ne partagera pas vos informations personnelles avec l'application en question : nom, prénom, âge, sexe mais aussi les pages que vous avez consultées, les musiques que vous aimez et même les données personnelles de vos amis Facebook.

…toute relative. Mais cet "anonymat" est tout relatif et surtout bénéfique au site de Mark Zuckerberg, car le réseau social va lui analyser et récolter toutes vos informations de navigation au sein de l'application tierce. Goûts musicaux au sein d'une application de musique, articles consultés sur une app' d'actualité, recettes enregistrées au sein d'un assistant de cuisine, etc. Autant d'informations qui seront analysées par le réseau social afin de proposer au 1,28 milliard d'utilisateurs des publicités mieux ciblées.

01.05 930x400 Mark Zuckerberg Facebook Pano

© REUTERS

La publicité "in-app", gagne-pain de Facebook. Car la publicité est la première source de revenus du réseau au 1,28 milliard d'utilisateurs : Facebook a réalisé 1,8 milliard d'euros de chiffre d'affaires au premier trimestre 2014 dont 1,63 milliard provenaient de la publicité. Et 59% de ces revenus ont été apportés par le mobile via les applications. Pour éviter de surcharger ses applications maison d'annonces en ligne et risquer de perdre des utilisateurs, l'entreprise fondée par Mark Zuckerberg veut draguer les développeurs d'applications externes afin qu'ils utilisent la nouvelle fonctionnalité AppLink. Et ainsi garantir des revenus publicitaires toujours plus conséquents pour Facebook.

sur-le-meme-sujet-sujet_scalewidth_460_scalewidth_460_scalewidth_460

FINANCE - Twitter déçoit encore Wall Street

ALGORITHME - Réseaux sociaux : la recette d'une photo populaire

INFOGRAPHIE - Google gagne 581 dollars en une seconde

CENSURE - Le Kremlin met la main sur le Facebook russe