Les seniors aussi ont leur bracelet connecté

  • A
  • A
Les seniors aussi ont leur bracelet connecté
@ Europe 1 / Aurélien Fleurot
Partagez sur :

VIEILLE TOQUANTE - Loin des montres dernier cri de Samsung, des maisons de retraites équipent leurs résidents de bracelets intelligents qui peuvent sauver des vies.

L'INFO. 1,6 million : c'est le nombre de montres connectées qui se sont écoulées au deuxième trimestre 2013 dans le monde, un chiffre qui devrait exploser en 2014. Mais loin des Samsung Galaxy Gear et autre "iWatch" étudiée par Apple, certaines maisons de retraites proposent aussi à leurs résidents des bracelets connectés  très pratiques. Sécurité, suivi physiologique et géolocalisation sont mis en avant par ces établissements. Explication.



Les seniors aussi ont leur montre connectéepar Europe1fr

Comment ça marche ? Eva, 83 ans, est résidente à la maison de retraite Saint-Antoine, à Montherme dans les Ardennes. Elle porte en permanence un bracelet électronique gris, qui ressemble à une grosse montre de sport. Siglé du logo Vivago, l'accessoire peut alerter le personnel de la résidence d'une simple pression sur le bouton principal. Grâce à une puce GPS miniature intégrée, les aides-soignants de la résidence pour personnes âgées peuvent localiser très précisément Eva et ainsi lui porter secours en cas de problème. Car cette montre bourrée de technologies peut également mesurer la tension de son porteur ou même lancer une alerte en cas de chute.

Un gain de temps vital. Pas inquiète pour un sou face à ce gadget pourtant digne d'un James Bond, notre "geek" est même particulièrement rassurée : "quand j'ai eu l'hémorragie de mon oreille, c'est vrai que deux minutes après, ils étaient là. J'ai été transportée tout de suite aux urgences", a confié Eva à Europe 1. Les infirmières de la maison de retraite ardennaise sont également favorables à ce système, qui leur permet d'être plus réactives. Et pour les personnes atteintes de la maladie d'Alzheimer, il est même possible de programmer ces montres pour restreindre l'accès à certaines zones sensibles des établissements concernés. Par exemple, une personne munie d'un bracelet GPS doté de l'option "anti-fugue" qui tentera de sortir sans autorisation de sa maison de retraite se verra automatiquement fermer les portes grâce au signal sans fil envoyé par le gadget.

Un prix fixe élevé ou un abonnement mensuel. Ce petit bijou de technologie a cependant un prix : le modèle de base est commercialisé 460 euros sur le site de la marque, mais ce modèle n'intègre pas le tensiomètre pour surveiller les patients. Pour la version haut de gamme, il n'est plus question d'un prix fixe : "l'appareil coûte près de 350 euros mais il est fourni avec d'autres appareils électroniques et un logiciel de suivi qui sont vendus en pack aux établissements spécialisés", a expliqué à Europe1.fr un responsable de la marque Vivago. Et pour les particuliers qui souhaiteraient s'équiper à domicile, il existe un système d'abonnement autour de 55 euros par mois. Pour ce prix, l'utilisateur a également accès à une centrale téléphonique capable de réagir dans l'urgence, pour prévenir un proche ou des secours en cas de problème. De quoi rassurer les familles les plus inquiètes.

sur-le-meme-sujet-sujet_scalewidth_460

PRÉSENTATION - Samsung Gear 2 : lifting et version low-cost

CES 2014 - Les 10 gadgets les plus cools du salon

STRATÉGIE - Pourquoi Apple ne sort pas (encore) son bracelet connecté

VEGAS BABY - Les Français champions des accessoires connectés ?