Les pirates font leurs courses au G20

  • A
  • A
Les pirates font leurs courses au G20
@ MAXPPP
Partagez sur :

Les participants au sommet mondial organisé à Saint-Pétersbourg se sont vus offrir une clé USB porteuse d'un logiciel malveillant.

Un cadeau empoisonné. Le G20, ses longues réunions, ses poignées de mains à la chaîne, ses discours dans toutes les langues… et ses cadeaux. Lors du sommet mondial, qui s'est déroulé en septembre dernier à Saint-Pétersbourg, les participants sont repartis avec un sac de cadeaux dont une clé USB contenant… un logiciel malveillant. Explications.

Une clé USB infectée. Selon les journaux italiens Il Corriere della Sera et La Stampa, les clés USB offertes aux participants du G20 contiendrait un cheval de Troie. Il s'agit d'un programme caché capable de récupérer des données à l'intérieur d'un ordinateur lorsqu'on y branche la clé. De quoi espionner les ordinateurs des plus importantes personnes de la planète.

Des chargeurs suspects. Mais ce n'est pas tout puisque des câbles de rechargement de téléphones portables ont également été remis à la délégation britannique selon le Telegraph. Pas n'importe quel chargeur : celui-ci pourrait donner accès aux e-mails, aux SMS ou encore aux appels de son utilisateur. Un porte-parole de David Cameron a cependant affirmé que le premier ministre lui-même n'a pas utilisé l'accessoire, qui aurait été remis "aux délégués, pas aux chefs d'État", explique le Telegraph.

Moscou nie en bloc. "Il ne s'agit ni plus ni moins que d'un moyen de détourner l'attention des vrais problèmes qui préoccupent les capitales européennes et Washington", a déclaré le porte-parole du Kremlin Dmitri Peskov, sur les ondes de la radio Voice of Russia. De quoi rappeler le récent scandale d'espionnage touchant les chefs d'états européens, par la NSA.

>> À LIRE AUSSI : Espionnage : la NSA accuse les Européens