Les PC Sony, c'est fini

  • A
  • A
Les PC Sony, c'est fini
@ REUTERS
Partagez sur :

UNE NOUVELLE ÈRE - Le géant japonais a cède sa branche d'ordinateurs Vaio à un fond nippon pour se recentrer sur les TV. 5.000 emplois vont être supprimés.

L'INFO. La presse nippone disait donc vrai. Plusieurs médias japonais annonçaient la semaine passée que Sony envisageait de se séparer de sa branche PC, nommée Vaio. Le géant asiatique a confirmé la nouvelle jeudi : la division ordinateurs du groupe est rachetée par le fond Japan Industrial Partners (JIP), qui relancera la marque l'été prochain. La fin d'une ère pour ce géant de l'électronique qui va du même coup licencier 5.000 employés à travers le monde.

Une branche dans le rouge depuis trop longtemps. Le premier ordinateur Sony a vu le jour en 1996 et l'activité avait connu un pic de ventes à 9 millions d'unités il y a quelques années. Mais avec l'avènement des smartphones et des tablettes, les PC se vendent de moins en moins. Les ordinateurs Sony ne représentaient plus que 1,9% de parts de marché au dernier trimestre, pour seulement 1,5 million de Vaio vendus en 2013.

06.02 930x620 Sony Vaio Ordinateurs

© REUTERS

5.000 suppressions d'emploi. Cette annonce est assortie d'une coupe drastique dans les effectifs de Sony. Ce sont en effet 5.000 employés qui vont être remerciés avec la disparition de Vaio : 1.500 au Japon et 3.500 dans le reste du monde (la France n'a pas été évoquée dans le communiqué). Le fond qui reprend la marque assure cependant que 250 à 300 de ces salariés Sony seront réembauchés.

Que vont devenir les ordinateurs Vaio ? La branche Vaio sera définitivement coupée à partir du mois de mars prochain. Le fond japonais qui a racheté la Vaio a annoncé vouloir en faire une marque indépendante à l'horizon du mois de juillet 2013. Mais le nom de cette marque reste inconnu pour le moment. Une chose est actée : Japan Industral Partners (JIP) compte se concentrer, du moins dans un premier temps, sur le marché japonais uniquement.

06.02 930x620 Sony Vaio Ordinateurs

© REUTERS

Recentrage sur les TV. Cette cession a pour but de recentrer les activités de Sony sur les secteurs plus porteurs que représentent les téléviseurs, les smartphones et les tablettes. Malgré la volonté du groupe de redevenir profitable sur le marché des TV en 2013, ce ne sera pas encore le cas avec des pertes proches de 182 millions d'euros (elles étaient de 508 millions d'euros en 2012 et dépassaient le milliard en 2011). C'est dans les TV haut de gamme que l'avenir de Sony s'inscrit, la marque se targuant de dominer les marchés américains et japonais.

06.02 930x400 Sony Bravio TV

© REUTERS

sur le même sujet, sujet,

PROJECTION - En 2014, Apple voit la vie en grand (écran)

SÉLECTION - 2014, l'année des bracelets connectés ?

JEUX VIDÉO - 4,2 millions de PS4 déjà écoulées

PRODUCTION - Sony veut faire plus de télé