Les 3 inventions qu'Apple pourrait intégrer dans sa future TV

  • A
  • A
Les 3 inventions qu'Apple pourrait intégrer dans sa future TV
Un concept de TV Apple, par le designer Guilherme Schasiepen.@ Flickr/Guilherme Schasiepen
Partagez sur :

Le rachat de PrimeSense, la société à l'origine de l'accessoire pour consoles Kinect, ouvre bien des horizons. Rêvons !

L'INFO. Des brevets technologiques déjà déposés, un recrutement de spécialistes et même des confidences de son patron Tim Cook en personne : la TV d'Apple est le projet en cours le plus attendu de la marque à la pomme. Dernier épisode en date : la firme californienne a confirmé dimanche l'acquisition d'une société nommée PrimeSense, à l'origine de la technologie Kinect, le détecteur de mouvements des consoles Xbox. Un rachat qui pourrait offrir des fonctionnalités inédites à cette future TV Apple - qu'on appelle parfois iTV - et qu'Europe1.fr vous décrypte.

>> À LIRE AUSSI : La TV d'Apple, ce ne sera pas pour 2013

C'est quoi PrimeSense ? Cette société fondée en Israël est à l'origine de la technologie du capteur de mouvements Kinect, qui équipe les consoles Xbox 360 et Xbox One de Microsoft. Kinect est une caméra ultra-perfectionnée capable de détecter la silhouette d'un joueur devant son téléviseur : il peut alors bouger et interagir avec ce qui se passe à l'écran, sans télécommande ou manette, uniquement grâce aux mouvements de son corps. Fondée en 2005, PrimeSense vient d'être rachetée par Apple pour un montant estimé à 345 millions de dollars soit environ 255 millions d'euros.

25.11 930x300 Kinect Panorama

© Johann Duriez-Mise / Europe 1


Si Apple mettait un peu de Kinect dans sa future télé, ça donnerait quoi ? On vous met en appétit.

>> Une TV (enfin) personnalisée

Imaginez un téléviseur qui pourrait reconnaître ses utilisateurs en adaptant ses contenus à chaque habitant d'une même maison ? C'est exactement ce que propose désormais Kinect, vendu avec la nouvelle console Xbox One. L'accessoire est capable de reconnaître une silhouette et même un visage pour afficher, une fois la console allumée, le menu configuré par son utilisateur. En transposant cette technologie à un téléviseur connecté, on peut imaginer une TV qui s'allumerait directement sur la chaîne de sport préférée de monsieur et la dernière série américaine pour madame. Ou l'inverse si tel est leur choix. Un sorte de système de sessions d'utilisateurs, comme c'est déjà le cas actuellement sur nos ordinateurs, mais cette fois porté sur la télévision.

>> Une TV commandée par les gestes

C'est une autre particularité de Kinect, on peut délaisser la manette de sa console pour interagir directement avec ses mains. Il faut pour cela adopter une liste de gestes bien précis qui, une fois détectés, lancent des actions reconnues par la console. Sur la future TV d'Apple, on peut imaginer pouvoir changer de chaîne, passer au morceau suivant quand on écoute de la musique, fermer une application en cours ou encore baisser le volume, le tout d'un simple mouvement de la main.

>> Une TV commandée par la voix

Et pour ceux qui craignent de se fouler le poignet ou qui ne veulent pas avoir à lever le coude en interagissant avec leur téléviseur, il y a la voix : certains téléviseurs permettent déjà, en "parlant" à la télécommande, de changer de chaîne ou de lancer une application bien précise. Mais Apple pourrait aller plus loin grâce aux technologies développées par PrimeSense. On peut imaginer la possibilité de parler directement à son écran, sans passer par un quelconque accessoire comme c'est également le cas sur Xbox. Il suffirait de dire à haute voix "iTV, lancer la télévision", ou "iTV, jouer à FIFA 14" ou encore "iTV, répondre à Skype". Magique ! Une technologie qui rappelle d'ailleurs Siri, la fonction de reconnaissance vocale intégrée aux appareils mobiles d'Apple (iPhone et iPad). Mais adapté cette fois aux fonctionnalités d'un téléviseur.

sur le même sujet

Brevets : pourquoi Samsung doit (encore) payer Apple

Apple recadre ses employés : un simple avertissement ?

Un iPad géant en très haute définition dès 2014 ?

Surveillance : ce qu'Apple a "balancé"

La guerre des brevets technologiques est relancée