Sécurité : le rythme cardiaque, nouveau moyen d’identification ?

  • A
  • A
Sécurité : le rythme cardiaque, nouveau moyen d’identification ?
Partagez sur :

INNOVATION - Une start-up canadienne planche sur un bracelet connecté permettant de se passer des mots de passe, clés et empreintes digitales.

LE COEUR SUR LA MAIN. Après les mots de passe, les empreintes digitales ou encore le détecteur rétinien, une nouvelle façon de s’identifier a fait son apparition. La start-up canadienne Bionym, qui a annoncé mercredi avoir levé 11 millions d’euros, planche depuis décembre 2013 sur un bracelet connecté bourré de technologies. Mais ce gadget se démarque des nombreux objets connectés déjà en vente par son système d’identification : il détecte les battements du coeur pour sécuriser ou déverrouiller les différents appareils de son utilisateur tout au long de la journée. Présentation.

>> LIRE AUSSI - Cinq choses à savoir sur Apple Pay

Comment ça marche ? Nymi détecte les battements du coeur de son porteur, une identification alternative aux empreintes digitales mais propre à chaque être humain, assure Bionym. Les pulsations cardiaques vont être analysées puis transmises au smartphone ou à la tablette de son utilisateur, pour lui permettre de se mettre en contact avec de nombreux appareils du quotidien. Sur la vidéo qui suit, on peut voir l’utilisateur ouvrir le coffre de sa voiture (sans même la toucher), déverrouiller son ordinateur ou sa tablette sans entrer le mot de passe, payer son café en posant le bracelet sur un support dédié, entrer dans sa chambre d’hôtel, déclencher un thermostat personnalisé et retrouver son programme à la minute près où il avait laissé la dernière fois. Tout cela grâce au seul bracelet Nymi.

C’est vraiment sécurisé ? La société canadienne Bionym l’assure, c’est aussi sécurisé qu’une empreinte digitale (comme sur les derniers iPhone ou bien le Samsung Galaxy S5). Qu’en est-il dans les faits ? “C’est comme tout système d’identification : pour que ce soit vraiment sécurisé, mieux vaut privilégier la double identification. Pour que ce soit vraiment sécurisé, il faudrait coupler le bracelet Nymi avec un mot de passe à chaque vérification de son identité”, explique Guillaume Desnoës, directeur européen de Dashlane, une société de gestion de mots de passe.

Ce qui le différencie des autres procédés ? “Là, on l’a toujours sur soi et si on le perd ou si on se le fait voler, il ne fonctionne plus”, ajoute l’expert en sécurité. Que se passe-t-il en cas de perte de vos identifiants ? Pour Guillaume Desnoës, “il existe toujours un moyen pour y accéder, notamment pour des raison pratiques : si vous perdez vos codes ou vos identifiants, il faut bien pouvoir les retrouver d’une manière ou d’une autre”, concède-t-il.

>> LIRE AUSSI - L’Apple Watch a de la concurrence !

C’est pour bientôt ? Il ne s’agit encore que d’un projet mais Bionym propose d’ores et déjà de précommander son bracelet Nymi : 79 dollars (environ 62 euros) pour les 25.000 premiers acquéreurs et 99 dollars (78 euros) pour les suivants. La page officielle annonce une livraison pour 2014, les acheteurs devraient donc le recevoir d’ici la fin de l’année. Le Nymi sera disponible en rouge, noir ou blanc.