Le e-commerce en stagnation

  • A
  • A
Le e-commerce en stagnation
@ MAXPPP
Partagez sur :

ETUDE - Les Français achètent beaucoup moins que les Européens sur Internet, même s'ils savent le faire.

Comptez-vous faire vos achats de Noël sur Internet ? Une étude montre que les Français sont désormais des client internet aguerris, mais que leur fréquence d'achat ne progresse plus. Selon cette étude publiée lundi et portant sur 15.000 web-acheteurs de 15 pays, les e-acheteurs français consomment moins que les autres pays européens.

La France en queue de classement. En France, seuls 5% des web-acheteurs ont réalisé leur premier achat il y a moins d'un an, contre 21% en 2012, souligne l'étude, montrant que le pays "atteint un palier" en termes de croissance du e-commerce. En termes de fréquence d'achat, la France se situe en queue de classement avec 17% des web-acheteurs qui pratiquent au moins une fois par semaine, contre 76% des Chinois, 40% des Britanniques et 36% des Allemands. Et si en 2013, 36% des consommateurs sur internet français achètent en ligne au moins une fois par mois, ils étaient 44% en 2012.

Surtout pour les livres, la musique et l'électronique. Ces web-acheteurs sont intéressés par la livraison gratuite (80%), le retour gratuit (53%) et réclament même (49%) étonnamment de pouvoir... rapporter l'objet en magasin. En France, comme en Europe, les achats en ligne concernent avant tout les livres, la musique, l'électronique et le prêt-à-porter.

La percée des smartphones. L'étude met également en évidence la percée des smartphones et tablettes partout dans le monde, même si elle est moins notable en France. 26% des web-acheteurs français passent par une tablette (41% dans le monde) et 25% par un smartphone (43%). En 2012, ils étaient 15% à utiliser une tablette (28% dans le monde) et 17% un smartphone (30%).