Bouygues Telecom vs Free, la concurrence vire au procès

  • A
  • A
Bouygues Telecom vs Free, la concurrence vire au procès
@ REUTERS
Partagez sur :

BRAS DE FER - Bouygues Telecom attaque en justice son concurrent Free pour "pratique commerciale trompeuse".

Ce n’est un secret pour personne : Bouygues Telecom n’entretient pas de bonnes relations avec son concurrent Free. Et pour cause, c’est l’opérateur télécom qui a le plus souffert de l’arrivée de l’opérateur low cost. Une rivalité qui remonte jusqu’à la direction de ces deux entreprises puisque Martin Bouygues et Xavier Niel se sont déjà invectivés par médias interposés. Mais cette fois-ci, un nouveau palier est franchi : comme l’a révélé Les Echos, Bouygues Telecom a assigné Free devant le tribunal de commerce de Paris pour "pratique commerciale trompeuse". Et veut appuyer là où ça fait mal, en mettant en cause la qualité du service de Free.

>> LIRE AUSSI - Comment Free veut relancer son réseau mobile

10.11 téléphone, smartphone, portable, mobile, iPhone 640

© Max PPP

Ce que reproche Bouygues à Free. La filiale télécom du géant des BTP accuse tout simplement Free Mobile de ne pas respecter ses promesses. Officiellement, l’opérateur low cost permet de télécharger sur un smartphone jusqu’à 3Go de données sans aucune restriction. Au-delà de 3 Go, le débit est bridé.

Sauf que Bouygues accuse Free de brider son débit bien avant la barre des 3Go et ce pour une bonne raison : le groupe de Xavier Niel n’a pas encore déployé tout son réseau d’antennes relais et utilise en partie celles d’Orange. Ce contrat d’itinérance entre les deux sociétés prévoit que la somme que Free paie à l’opérateur historique dépend des volumes de données qui y transitent. Bouygues accuse donc Free de brider ses clients lorsqu’ils sont connectés à une antenne relais Orange pour limiter la facture. Mais aussi lorsqu'ils regardent des vidéos, même si une étude de l'Arcep a démenti cette accusation.

Mettre en cause la qualité du réseau, pas une première. Pour argumenter sa plainte, Bouygues compte invoquer plusieurs études, dont celle d’UFC-Que Choisir. Dans une étude publiée en octobre 2014, Free se retrouvait bon dernier en termes de qualité du réseau 3G. Et le comparatif pointait en effet une qualité très différente selon que le client soit connecté au réseau Free ou qu’il soit en itinérance chez Orange.



Free Mobile n’avait pas tardé à réagir en se lançant dans une bataille de chiffres montrant que son offre est la meilleure sur la 4G. Une affirmation là aussi discutable selon les chiffres qu’on privilégie. Seule certitude, Free est bien moins cher que son concurrent.

>> LIRE AUSSI - Le rachat de SFR par Numericable validé, mais...