L'iPhone 5c est-il (déjà) un flop ?

  • A
  • A
L'iPhone 5c est-il (déjà) un flop ?
L'iPhone 5c est la copie conforme de son prédécesseur, l'iPhone 5, avec des coques de couleurs.
Partagez sur :

Face à des ventes décevantes, Apple aurait réduit la production de son smartphone "moins cher".

À peine sorti, déjà désavoué. Le 20 septembre dernier, l'iPhone 5c était annoncé en grande pompe par Apple. Mais un mois plus tard, le smartphone "milieu de gamme" (et non low-cost comme certains l'attendaient) de la marque à la pomme, qui reprend toutes les caractéristiques de son prédécesseur en ajoutant simplement une couche de couleur, ne se vendrait pas aussi bien que prévu aux États-Unis. Et sa production a même été réduite par l'entreprise californienne pour ne pas se retrouver avec des stocks d'invendus. Inquiétant pour le géant californien ?

>> TEST - Notre avis sur les iPhone 5c et iPhone 5s d'Apple

Des ventes en berne outre-Atlantique. Le marché américain est l'un des plus porteurs pour l'entreprise californienne : au 1er septembre 2013, avant la sortie attendue des nouveaux iPhone, Apple était le deuxième plus gros fournisseur smartphones aux États-Unis (43,4% de parts de marché), derrière l'ogre Android (51,11%). Mais une étude du cabinet Consumer Intelligence Research Partners (CIRP) dévoile le détail de ventes d'iPhone en septembre : l'iPhone 5s est en tête des ventes avec 64% des ventes, loin devant l'iPhone 5c (27%) et l'iPhone 4S (9%). Le modèle milieu de gamme, vendu 599 euros, se vend donc deux fois moins que son grand frère. Des chiffres à relativiser puisqu'ils ne prennent pas en compte les ventes mondiales. Mais les États-Unis donnent toujours le pouls du succès éventuel de chaque nouvel iPhone

Le rythme de production déjà divisé par deux ? Si Apple n'a communiqué aucun chiffre détaillé sur la répartition des ventes de ses nouveaux iPhone à l'échelle mondiale, elle annonçait trois jours après leur sortie avoir passé le cap des 9 millions de ventes, iPhone 5c et iPhone 5s cumulés. Des ventes pas si encourageantes que ça Apple a informé début octobre Foxconn et Pegatron qu'elle allait réduire ses commandes d'iPhone 5c durant la période octobre-novembre, a indiqué mercredi l'agence de presse Dow Jones Newswires, en citant des sources proches du dossier. Pegatron, qui assemble les deux tiers des iPhone 5c, s'est vu demander de réduire sa production d'environ de 20%, tandis que Foxconn devra couper la sienne d'un tiers. Enfin, a également demandé à un fournisseur non identifié de composants pour son iPhone 5c de couper ses livraisons de moitié. La faute, donc, à des prévisions de ventes revues à la baisse, toujours selon le portail chinois.

Les conséquences d'une absence de nouveautés ? Comme évoqué lors de notre présentation, l'iPhone 5c n'est qu'un iPhone 5 coloré, (un peu) moins cher mais sans réelle nouveauté technologique. Destiné à une cible plus jeune, au budget moins conséquent, l'iPhone 5c, disponible à partir de 599 euros (l'iPhone 5s dès 699 euros), serait encore trop cher pour rencontrer le succès escompté dans les pays émergents, la Chine en premier lieu. Et l'arrivée du Nexus 5 de Google dans les jours à venir, qui pourrait être commercialisé moins de 400 euros sans abonnement, ne devrait pas faire les affaires d'Apple.

>> À LIRE AUSSI : Est-il judicieux d'acheter l'iPhone 5c ?