L'inventeur de la publicité pop-up s'excuse

  • A
  • A
L'inventeur de la publicité pop-up s'excuse
Ethan Zuckerman a créé la pub pop-up pour répondre à la demande de certains annonceurs. Mais "ça partait d'une bonne intention", se justifie-t-il.@ CC Joi Ito
Partagez sur :

FAUSSE BONNE IDÉE - Ethan Zuckerman, l'homme que tout Internet déteste, s'est confié dans une tribune. Et tance le modèle économique actuel du Web.

L’INFO. Vous ne le connaissez vraisemblablement pas mais il y a de fortes chances que vous le maudissiez tous les jours. Ethan Zuckerman est l’homme qui a inventé la publicité pop-up sur Internet. Et ce scientifique américain le regrette, à tel point qu’il a publié une tribune le 14 août dans le magazine américain The Atlantic.

>> LIRE AUSSI - La pub sur internet, trop "intrusive"

À l’origine, une pub porno. Le “délit” a été commis entre 1994 et 1999, lorsqu’Ethan Zuckerman travaillait chez Tripod, une entreprise qui proposait aux internautes de créer leur page personnelle. Les revenus de Tripod venaient essentiellement de la publicité et certains annonceurs refusaient que leur nom soit associés à des contenus dérangeant : pornographie, discours politique, tribunes polémiques, etc. Zuckerman a alors eu l’idée de faire apparaître une fenêtre publicitaire à part : le pop-up était né. “Plus précisément, nous l'avons créé lorsqu'une grosse compagnie automobile a paniqué en découvrant qu'elle avait acheté un espace publicitaire sur une page faisant la promotion du sexe anal. J'ai écrit le code pour ouvrir une fenêtre et mettre la publicité dedans», raconte Zuckerman. Mais il ne pensait pas mal faire : “Je suis désolé, ça partait d’une bonne intention”, a-t-il regretté.

“Il est temps de payer pour notre vie privée”. Dans sa tribune, l’Américain s’attaque également au modèle actuel d’Internet : “L’état déliquescent de notre Internet est la conséquence directe, même non-intentionnelle, de notre choix de la publicité comme modèle économique par défaut pour financer les services et contenus en ligne”, a ajouté Ethan Zuckerman. “Après 20 ans de Web financé par la publicité, nous pouvons voir que notre modèle actuel est mauvais, dysfonctionnel et corrosif. Il est temps de commencer à payer pour notre vie privée, à financer nos services préférés et à abandonner ceux qui sont gratuits, mais nous vendent, nous, utilisateurs”, a-t-il conclu.

>> LIRE AUSSI - Free Mobile bloque (à son tour) la pub