L’Express demande l’asile politique pour Snowden

  • A
  • A
L’Express demande l’asile politique pour Snowden
Mardi, à la mi-journée, la pétition avait été signée par plus de 11.000 personnes.@ Capture d'écran
Partagez sur :

FRANCE - Le quotidien a lancé une pétition pour accorder le statut de réfugié politique à l’ancien consultant de la NSA.

L’INFO. Le quotidien L’Express a lancé mardi un manifeste et une pétition en ligne pour que la France accorde l’asile à Edward Snowden. À l’origine des révélations sur l’étendue de la surveillance organisée par l’agence américaine de sécurité nationale, l’ancien consultant de la NSA est détenteur d’un statut de réfugier politique en Russie qui expire au début du mois d’août. La pétition a déjà été signée par une cinquantaine de personnalités françaises.

“Une obligation particulière”. Dans son manifeste, le quotidien français fait le lien entre Edward Snowden et “la France, pays des droits de l’Homme et de la liberté de la presse”. L’Express cite un passage de la Constitution dans laquelle il est dit que “tout homme persécuté en raison de son action en faveur de la liberté a droit d’asile sur les territoires de la République”. En kiosque mercredi, ce manifeste sera accompagné d’une pétition à signer numériquement sur le portail Change.org.

Déjà signé par cinquante personnalités. Ce texte demande au président François Hollande, à son premier ministre Manuel Vals et au ministre des Affaires étrangères Laurent Fabius d’accueillir Edward Snowden “sans tarder, et sous le statut de réfugié politique”. Manuel Valls a indiqué mardi, sur BFMTV/RMS n’être “pas favorable” à un accueil en France de l’intéressé, ajoutant que “si la question se pose, elle sera bien sûr examinée”. La pétition a déjà été signée par une cinquantaine de personnalités dont l’ancien Premier ministre Michel Rocard, le sociologue Edgar Morin ou encore le philosophe Luc Ferry.

Les États-Unis dans l’embarras. Edward Snowden est inculpé dans son pays d'espionnage et de vol de documents appartenant à l'Etat. Ses révélations, provenant de documents volés, ont embarrassé le gouvernement américain et tendu les relations avec des pays alliés, furieux de découvrir que Washington enregistrait même les conversations privées de leurs dirigeants. Le secrétaire d'Etat américain, John Kerry, a exhorté Edward Snowden à rentrer aux Etats-Unis s'il est un "homme" et un "patriote". Celui-ci a demandé l’asile politique au Brésil dans un message publié lundi.

sur-le-meme-sujet-sujet_scalewidth_460_scalewidth_460-1_scalewidth_460

Vos selfies intéressent la NSA

Edward Snowden demande l'asile au Brésil

Kerry : si Snowden "est un homme", il doit rentrer

Snowden "a une histoire explosive" qui n'a pas encore été révélée