#KeepFleur : quand Twitter se mobilise pour sauver Fleur Pellerin

  • A
  • A
#KeepFleur : quand Twitter se mobilise pour sauver Fleur Pellerin
@ MAXPPP
Partagez sur :

FRENCH FLEUR - Le nouveau gouvernement a été annoncé mercredi. Le Web avait pris les devants pour garder la ministre de l'Économie numérique : en vain.

L'INFO. En ce mercredi de remaniement, les "ministrables" ont probablement attendu de longues minutes près de leur téléphone un appel du cabinet du nouveau Premier ministre Manuel Valls. Mais il est une ministre qui a, probablement, passé plus de temps sur son smartphone au cours des dernières heures : Fleur Pellerin, ministre de l'Innovation et de l'économie numérique, a pu bénéficier du soutien de nombreux internautes sur Twitter. Un hashtag (mot-clé sur le réseau social) a même été lancé pour réunir tous les messages en faveur de son maintien : #KeepFleur. Mais si le président François Hollande a milité pour un "vrai ministère du numérique", Fleur Pellerin ne sera pas ministre du nouveau gouvernement Valls. En attendant un poste de secrétaire d'État dédié au Numérique ?

La French Tech se mobilise. Fleur Pellerin milite pour la "French Tech", ces start-up françaises qu'elle croit capables de rivaliser avec la Silicon Valley. Et les grands noms du numérique français le lui rendent bien : les messages se sont multipliés sur Twitter pour un maintien de la ministre de l'Economie numérique. Ainsi, Marc Simoncini, fondateur de Meetic, s'est montré favorable au maintien de la ministre :

Bruno Vanryb, président de la fédération Syntec (professions du numérique et de l'ingénieurie), a également penché en faveur de Fleur Pellerin :

Même Jean-David Chamboredon, porte-parole du mouvement "Pigeons" a publié un message solidaire :

Et François Hollande dans tout ça ? Le président, bien discret avant l'annonce du nouveau gouvernement de Manuel Valls, a fait une apparition à un dîner de gala mardi soir, où Bill Gates était l'invité d'honneur. Interrogé sur le "besoin d'un ministère du Numérique en France", François Hollande a acquiescé : "Oui, il faut un vrai ministère du Numérique. En tout cas, il faut que la jeunesse soit représentée", a-t-il répondu. Contacté par Europe1.fr, le cabinet de Fleur Pellerin n'a pas souhaité réagir au remaniement ministériel. Mais pourrait se voir attribuer, la semaine prochaine, un secrétariat d'État dédié au Numérique.

sur-le-meme-sujet-sujet_scalewidth_460_scalewidth_460

VIDÉO - Pellerin demande une "équité entre les acteurs"

LA DÉCISION - Le gouvernement se fera sans les écologistes

EN OFF - "Tiens, voilà les amis de Manuel Valls qui débarquent"

COULISSES - Le jour où Matignon a valsé

PORTRAIT - Manuel Valls, un ambitieux à Matignon