JO : Google fête Sotchi avec un logo gay friendly

  • A
  • A
JO : Google fête Sotchi avec un logo gay friendly
@ Capture d'écran
Partagez sur :

DOODLE - Le moteur de recherche affiche vendredi un logo personnalisé aux couleurs du drapeau gay, à l'occasion des jeux Olympiques.

JOUR J... O. C'est aujourd'hui la cérémonie officielle d'ouverture des Jeux Olympiques d'hiver, qui se déroulent à Sotchi en Russie. Et Google annonce la couleur : le moteur de recherche affiche un logo personnalisé aux couleurs de l'arc-en-ciel. Des couleurs directement inspirées du drapeau gay. Et pour que le message soit clair, le "doodle" du jour renvoie vers la requête "charte olympique" sur Google.

Sous ce logo, on peut lire le texte suivant : "La pratique du sport est un droit de l’homme. Chaque individu doit avoir la possibilité de faire du sport sans discrimination d’aucune sorte et dans l’esprit olympique, qui exige la compréhension mutuelle, l’esprit d’amitié, de solidarité et de fair-play."

Charte olympique, loi russe et droits de l'homme. Google semble répondre directement aux propos du vice-premier ministre russe Dmitri Kozak. Celui-ci, s'appuyant sur la charte olympique et la loi russe interdisant toute propagande pendant un événement sportif, a mis en garde jeudi les athlètes et spectateurs contre la promotion de l'homosexualité durant les JO d'hiver.

Le 27 janvier dernier, c'est le maire de la ville hôte qui a déclaré que "l'homosexualité n'est pas admise dans la région de Sotchi. (…) Mais les gays y seront les bienvenus s'ils respectent la loi russe" avait-il ajouté. Le Kremlin a déclenché l'année dernière un concert de réprobations en promulguant une loi interdisant toute "propagande" homosexuelle. Soucieux de l'image renvoyée à l'étranger à l'occasion des JO, Vladimir Poutine a récemment assoupli les restrictions pesant sur le droit de manifestation à Sotchi.

 
sur le même sujet, sujet,

RÉTRO - JO : quand les Russes choisissaient le boycott

Sotchi : c'est quoi ces nouvelles disciplines ?

Sotchi : "un triomphe" de Poutine et de l'olympisme