Jeux vidéo : premier test de Call of Duty Ghosts

  • A
  • A
Jeux vidéo : premier test de Call of Duty Ghosts
Le niveau sous-marin auquel nous avons pu assister est bluffant de réalisme et permet de diversifier l'expérience du jeu de guerre Call Of Duty Ghosts.
Partagez sur :

E3 - Europe1.fr a pu regarder trois séquences du prochain épisode du jeu de guerre. Récit.

L'INFO. Fidèle à son rythme d'une sortie par an, Activision prépare cette année encore un nouveau Call of Duty, dénommé Ghosts. Une toute nouvelle aventure qui verra le jour aussi bien sur les consoles actuelles que sur les "Next-Gen" (Xbox One et PS4). Europe1.fr a pu assister, jeudi, à trois niveaux du plus célèbre jeu de guerre à l'occasion du salon du jeu vidéo E3, à Los Angeles.

Scène 1 : le meilleur ami de l'homme ? Les internautes se sont longuement moqués - un compte Twitter parodique a même été créé -  de la principale nouveauté de ce Call of Duty : un chien de combat entraîné qui assiste les équipes terrestres. Finalement, force est de reconnaître que l'option n'a rien d'amusant, mais elle apporte une réelle innovation en matière de gameplay. Au cours de la séquence à laquelle nous avons assisté, le berger allemand a été envoyé par deux fois sur le front pour anticiper les scènes de combat et offrir ainsi aux assaillants une longueur d'avance : équipé d'une caméra de surveillance et d'une oreillette (oui, comme celles que l'on utilise avec nos smartphones), le chien peut comptabiliser le nombre d'ennemis, les attirer à un point précis en aboyant ou même attaquer les soldats adverses jusqu'à les éliminer. Non seulement c'est efficace, mais Call of Duty prend une dimension stratégique différente. Il ne reste plus qu'à espérer que le joueur gardera une certaine liberté dans le choix de l'assaillant principal et non que celui-ci sera imposé.



Scène 2 : une guerre vertigineuse. Le personnage principal se tient sur le toit d'un immeuble, au coeur d'une métropole, et doit atteindre une tour lointaine. Pour cela, il va utiliser un harpon moderne équipé d'une sorte de tyrolienne. Quelques mètres avant d'atteindre le bâtiment, le câble saute et le joueur se projette directement dans un étage en explosant la vitre. Plusieurs combats suivent, avant que le soldat ressorte du bâtiment en rappel. Des gardes sont postés quelques étages plus bas et le joueur doit descendre le long des parois, la tête en bas, pour ne pas se faire repérer. Finalement, il se rapproche et élimine son adversaire d'un saut fatal. Une séquence véritablement impressionnante, aussi bien techniquement qu'esthétiquement.

13.06 930x620 Call of Duty Ghosts Jeux Vidéo Console E3

Scène 3 : Call of Duty se jette à l'eau. C'est l'autre nouveauté majeure de cette mouture : les séquences aquatiques. On plonge tout de suite dans le grand bain avec deux soldats de la team Ghosts, équipés de combinaisons, de palmes, de bouteilles d'oxygène et de fusils P.A.S., spécialement conçus pour tirer des balles sous l'eau. Après avoir éliminé deux gardes, nos deux agents font couler un sous-marin à l'aide d'un drone-torpille. Mais les représailles ne se font pas attendre et en plus des balles essuyées, des débris assaillent nos deux nageurs. Le joueur se retrouve alors coincé, on le croit mort, mais il s'en tire finalement de justesse non sans quelques blessures. Fin de la séquence.



Verdict : Esthétiquement, ce sont les scènes aériennes et aquatiques qui nous ont particulièrement marqués, avec des textures (l'eau, les bulles d'oxygènes, les explosions sous-marines) impressionnantes de précision. Dans le gameplay, la séquence sous l'eau bouleverse les habitudes des joueurs habitués à la terre ferme; pour le reste, la recette des épisodes précédents est majoritairement reprise. Enfin, cette idée du chien de combat est probablement la meilleure nouvelle de ce Call of Duty, mais il faudra attendre la fin de l'année et la version complète du jeu pour se faire une idée définitive.