iPad : un lancement en cati-mini

  • A
  • A
iPad : un lancement en cati-mini
Partagez sur :

Europe1.fr s'est rendu à l'Apple Store Opéra pour le lancement de l'iPad mini.

Annoncé il y a plusieurs semaines, l’iPad mini est désormais disponible à la vente. Comme d’habitude, des fans de la marque à la pomme s’étaient pressés vendredi matin devant la boutique Opéra, à Paris, pour figurer parmi les premiers acheteurs de la dernière tablette Apple. Mais la foule était sensiblement moindre sur le parvis de la place de l’Opéra que pour le lancement de l’iPhone 5 : la queue ne mesurait qu’une dizaine de mètres contre plusieurs centaines en septembre dernier.

Les employés Apple dansent Gangnam Style

À l’intérieur de la boutique, les Genius Men, les employés d’Apple vêtus d’un tee-shirt bleu électrique, se congratulent entre eux, tapent dans leurs mains et crient pour s’encourager. L’idée est de faire monter la température pour l’arrivée du tout premier client. Une danse d’imitation du tube Gangnam Style est même entamée, elle ne durera que quelques secondes. Mais aujourd’hui, les encouragements et les applaudissements semblent moins nourris que d’habitude : il n’y a pas foule dehors et l’engouement pour ce nouveau produit n’est pas à la hauteur des précédents. Il faut aussi probablement regarder du côté du calendrier : le 2 novembre est au cœur des vacances scolaires et c’est surtout un vendredi de pont, le 1er novembre étant férié.

Sylvain, le tout premier acheteur

02.11 sylvain ipad mini 930620

© EUROPE 1 JOHANN MISE

Le premier acheteur se prénomme Sylvain, fervent amateur des produits « pommés » : il possède absolument tous les appareils Apple depuis cinq ans et les expose dans son appartement parisien. Il attend depuis la veille, 8 heures du matin, devant les portes de l’Apple Store Opéra : « Je voulais être sûr d’être devant les Russes qui viennent uniquement pour revendre l’iPad plus cher à l’étranger », confie-t-il à Europe 1.fr. En effet, de nombreux étrangers, pour la grande majorité des Russes, viennent acheter le dernier appareil de la firme de Cupertino en espérant en tirer un bon prix à la revente, les produits Apple arrivant toujours avec un certain retard en Russie par rapport aux autres pays du monde. Un phénomène qui ne plaît pas beaucoup à Apple mais comme il ne s’agit en aucun cas d’une pratique illégale, la société californienne ne peut rien faire.

Autre indice de l’engouement moindre pour la sortie de cet iPad mini : seuls deux journalistes se sont déplacés pour l’événement : lors du lancement de l’iPhone 5 ils étaient des dizaines, dont plusieurs chaines de télévision. Aujourd’hui, pas une caméra à l’horizon.

Mauvais signe pour les ventes à venir ?

Cet intérêt relatif pour le lancement d’un produit Apple ne présage cependant pas des futurs chiffres de vente de l’iPad mini : la tablette arrive à un moment stratégique, juste avant les Fêtes, et même si les concurrents sont bien plus nombreux pour cet appareil au format 7 pouces (7,9 pour être exact), Apple reste leader incontesté sur le secteur et son image contribue au succès de ses produits.