Internet, téléphone, PC : Comment protéger ses données personnelles ?

  • A
  • A
Internet, téléphone, PC : Comment protéger ses données personnelles ?
Quelques règles permettent de protéger vos données.@ REUTERS
Partagez sur :

Pour 80 % des Français, la confidentialité des données sur le web pose problème. Il existe pourtant des solutions simples pour réduire les risques.

L'info. Peut-on vraiment utiliser ses appareils high-tech sans risquer de se faire voler des données ? Quelques mois après le scandale de Prism, le programme américain de cyber-espionnage, la question se pose plus que jamais.

Pour les Français, la réponse est clairement "non" : selon un sondage BVA pour le Syntec numérique publié jeudi, 80 % des Français estiment que la confidentialité de leurs données personnelles n'est pas assurée. Il faut dire que le simple fait de naviguer sur le Net laisse des traces, que les sites -mais aussi les pirates- peuvent aisément récupérer. Pourtant, quelques gestes simples permettent de limiter les risques de se faire voler des informations privées.

>> A LIRE AUSSI : Protéger sa vie sur le net, c'est possible ?

>> Europe1.fr vous présente les bonnes astuces pour protéger vos données et donc votre vie privée.

Smartphone bandeau, 930*250

© MAXPPP

# SMARTPHONE

• Verrouillez votre téléphone. C'est le B.A.-BA. de la sécurisation de ses données. Tous les smartphones proposent des systèmes de verrouillage automatique du terminal quand il n'est pas utilisé pendant plusieurs minutes. Une option que certains préfèrent pourtant ne pas activer, par confort. Pour éviter que n'importe qui ait accès à vos messages, la première chose à faire consiste à activer ce code. Et pour plus de sécurité, évitez de choisir pour mot de passe "0000" ou "1234", beaucoup trop faciles à deviner.

Gérez les connections. Evitez de laisser connectées les antennes wifi et Bluetooth de votre appareil quand vous ne vous en servez pas. Outre l'économie de batterie que vous réaliserez, ces connexions peuvent être utilisées pour s'introduire dans votre téléphone.

>> A LIRE AUSSI : Les smartphones en disent long sur nous

14.05 930x620 BlackBerry Q5 Smartphone

Attention aux applications. Si les magasins officiels d'applications, AppStore, Android Market, etc., sont bien fournis, on peut toutefois être tenté de télécharger -parfois illégalement- un logiciel depuis internet. Attention dans ces cas-là à ne pas télécharger par erreur un logiciel malveillant. Et pour éviter de laisser des failles potentielles sur votre appareil, mettez régulièrement à jour vos applications.

Limitez l'accès des logiciels à vos données. Les applications pour smartphones ont également tendance à demander l'accès à vos contacts, votre géolocalisation ou encore votre profil, parfois sans que cela se justifie. au moment de l'installation, limitez leur accès aux données personnelles lorsque c'est possible.

Contrôlez à distance votre appareil. Malgré ces mesures de sécurité, il peut arriver que l'on égare son smartphone. Heureusement, tous les éditeurs proposent des solutions de secours, qui permettent en dernier recours de récupérer les données, de géolocaliser l'appareil et même d'en effacer tout le contenu. Sur iPhone, il suffit d'activer iCloud, la solution fournie par Apple. Sur Android, c'est Android device manager. Pour les utilisateurs de Blackberry, la solution s'appelle Blackberry protect et pour ceux qui utilisent un Windows phone, tout se fait depuis le site windowsphone.com.

 
28.01.Bandeau.ordinateur.clavier.PC.Maxppp.460.100

© MAXPPP

# INTERNET

Utilisez la navigation privée. Tous les navigateurs Internet, qu'il s'agisse de Google Chrome, de Safari, de Firefox ou d'autres encore, proposent une option de navigation "privée" qui, comme son nom l'indique, permet de ne pas laisser de trace de son passage sur les sites web. Certes, il faut rentrer tous ses mots de passe à chaque nouvelle fenêtre ouverte, mais cela assure un minimum de confidentialité.

>> A LIRE AUSSI : Ces données que vous semez sur le net

Choisissez des mots de passe sûrs. Evitez les suites de chiffres, évitez d'utiliser votre nom ou votre prénom, ou  encore les très classiques "azerty" et "password". Plutôt que de choisir un mot de passe qui tienne en un seul mot, préférez une phrase entière, beaucoup plus difficile à casser par un logiciel espion.

>> A LIRE AUSSI : C'est quoi, un bon mot de passe ?

facebook, bangladesh,

© REUTERS

Choisissez qui peut accéder à vos données. Si les réseaux sociaux sont de formidables outils pour communiquer avec ses amis, gare à ne pas laisser tout le monde découvrir votre vie privée. Google Plus, Facebook ou Twitter vous laissent choisir qui peut voir ce que vous publiez. Si vous ne souhaitez pas que la terre entière regarde vos photos de vacances, limitez autant que possible le champ des personnes qui y auront accès.

Activez la validation en deux étapes. Pour réduire le risque de vol des données, de plus en plus de services proposent des systèmes de "validation en deux étapes". A chaque fois que vous vous connecterez à une nouvelle machine, le site Internet vous demandera, en plus de votre mot de passe, un code envoyé sur votre téléphone portable. Ainsi, même si quelqu'un venait à découvrir vos codes, il ne pourrait pas se connecter à votre compte. Ce service est notamment disponible pour Gmail, Facebook et Twitter.

#ORDINATEUR

Boursier.com - Les ventes sur internet ont encore progressé de 14% au 1er trimestre
Evitez les virus. Peu présents sur mac, ils sont légion sur les PC. Pour éviter de voir sa machine infectée par un spyware ou autre cheval de Troie, la première chose à faire est d'installer un bon antivirus. Si beaucoup d'entre eux sont payant, il existe de bonnes alternatives gratuites, comme Avast ou Avira Antivir. Par défaut, Windows propose également un logiciel, appel" windows defender", à même de vous protéger contre les principaux logiciels malveillants

Activer le contrôle des comptes. Depuis Windows Vista, Microsoft a mis en place un système de "contrôle des comptes", qui limite les possibilités pour un logiciel malveillant de s'introduire sans votre consentement. Une fois activé, il vous alerte dès qu'un programme essaye de s'installer et vous demande si vous l'acceptez. Une procédure qu'on peut facilement être tenté de supprimer, mais qui assure également une protection efficace.