#Hashtags : Facebook veut copier Twitter

  • A
  • A
#Hashtags : Facebook veut copier Twitter
@ Reuters
Partagez sur :

Le réseau social voudrait se lancer dans l'utilisation de mots-clés pour faciliter la recherche de sujets populaires.

Des "mots-dièse" sur Facebook ? C'est le Wall Street Journal qui l'affirme : Facebook, qui reste le plus grand réseau social du monde, s'intéresserait aux mots-clés déjà exploités par son concurrent Twitter. Actuellement, sur ce site de micro-blogging, il suffit de placer le signe dièse (#) devant un mot ou une suite de mots attachés pour que cela constitue un mot-clé.

> Ne dites plus "Hashtag", mais "mot-dièse"

Pourquoi faire ? D'après le journal américain, le but serait de grouper des conversations sur le réseau au milliard d'utilisateurs. Facebook serait inquiet de l'intérêt en baisse de ses inscrits, dont nombre préfèrent se tourner vers Twitter. Cette fonctionnalité pourrait inciter les utilisateurs à multiplier les conversations à plusieurs, sur son site, augmentant ainsi son trafic.

C'est pour quand ? Toujours d'après le Wall Street Journal, le lancement ne serait pas "imminent". Facebook, qui vient de lancer coup sur coup deux nouveautés (Graph Search pour la recherche et une nouvelle interface pour le site) n'a pas souhaité confirmer : "Nous ne faisons pas de commentaire sur les rumeurs ou les spéculations", a réagi un porte-parole de l'entreprise américaine.

Et ça pourrait marcher ? "Sur Twitter, le hashtag permet de chercher des conversations sur un sujet, parmi d'autres personnes que celles que l'on suit. Alors que sur Facebook, on ne communique, en grande majorité, qu'avec son réseau personnel. C'est beaucoup plus limité", selon Éric Maillard, alias @PRLand, directeur général de l'agence de communication Ogilvy RP. "Mais Facebook est particulièrement attractif pour les marques. Dans ce contexte oui, les mots-clés pourraient avoir un intérêt." Une approche qui pourrait s'avérer à double tranchant pour Facebook : "Le sponsoring de sujet peut être dangereux, car très mal vu des utilisateurs", prévient le communicant. Avant de conclure : "À mon avis, le hashtag aurait moins de sens sur Facebook que sur Twitter".

> Facebook : la nouvelle Timeline débarque