GoPro se lance dans les drones pour particuliers

  • A
  • A
GoPro se lance dans les drones pour particuliers
@ Reuters
Partagez sur :

DANS LES AIRS - Après les caméras, GoPro va se lancer dans la production de drones d'ici fin 2015.

Vous êtes friand des petites caméras portatives GoPro ? Vous serez sans doute séduits par leurs drones. L'entreprise américaine a en effet décidé de se lancer dans la fabrication de ses engins volants à destination du grand public, selon une information du Wall Street Journal. Leur particularité ? Ils auraient une caméra intégrée… une GoPro bien sûr. Le tout pour un prix allant de 400 à 800 euros. 

>> LIRE AUSSI - Ces lycéens ont des cours de drone

Minihélicos caméra. On sait peu de choses sur l'aspect visuel des futurs drones de la société californienne. Wall Street Journal révèle cependant qu'ils devraient fonctionner avec des pales, c'est-à-dire sur le même principe que les hélicoptères. En plus petit bien sûr. Autre particularité, les drones GoPro intégreraient les caméras du même nom. 

>> ECOUTER AUSSI - Bonjour Mrs le maire : Quand les drones investissent les communes

Surf, ski, parachutisme, snow-board. Les sportifs de l'extrême sont déjà des grands utilisateurs de ces caméras qui filment leurs exploits. GoPro occupe même 90% des parts de marché du secteur de la vidéo sportive. Fort de ce succès, elle parie sur l'emballement des sportifs devant des drones qui capteraient leurs actions sous un nouvel angle. Les particuliers pourraient aussi être intéressés par ce nouveau gadget pour faire de belles images de leurs vacances.

Mais tout comme les autres fabricants de drones, GoPro risque cependant de se heurter à un frein technique. Aujourd'hui, les drones grand public ont une batterie n'excédant pas les 10 minutes de fonctionnement. 

>> LIRE AUSSI - En Chine, un rayon laser pour "descendre" les drones

Déjà un pied dans les drones. GoPro est déjà un peu familiarisé avec les drones. L'entreprise américaine collabore en effet avec des fabricants de drone. DJI Phantom par exemple prévoit sur ses drones un emplacement pour fixer des caméras GoPro. Les "dronistes" pourraient décider d'arrêter de collaborer avec GoPro si celle-ci décide de devenir un concurrent direct. 

Une entrée en bourse qui donne des ailes. L'ambition de se diversifier découle probablement de l'entrée en bourse de GoPro en juin dernier. Le fabricant de caméras a ouvert en hausse de plus de 20% dès la première séance de cotation du Nasdaq (le Cac 40 américain). Et une demi-heure après, la hausse atteignait les 30%. En tout, la marque a levé 427 millions de dollars, à 24 dollars l'action. De quoi donner des ailes (de drone) à GoPro.

Pour preuve, GoPro a intégré un think tank autour des drones, Small UAV Coalition. L'objectif de ce groupe de réflexion ? Réfléchir aux implications de ces engins volants en termes de sécurité et de confidentialité. Preuve que GoPro ne prend pas le sujet à la légère.

Une société française menacée ?Parrot, fabricant français, propose des drones grand public faciles à piloter et munis de caméras de très bonne qualité. Mais à 500 euros, les drones Parrot risquent de subir la concurrence des drones GoPro.

>> LIRE AUSSI - Avec ses vieux drones, la Corée du Nord inquiète la Corée du Sud